Santé / Lutte contre le Cancer : Tout savoir sur la manifestation des symptômes et la prévention

Le 04 février de chaque année, le monde entier célèbre la journée mondiale de lutte contre le cancer. Pour cette année, la MONUSCO a saisi l’occasion pour sensibiliser la population de Goma sur la dangerosité de cette maladie.

C’est ainsi que le 21eme contingent des soldats guatémaltèques de la Monusco ont animé une conférence à l’intention du club espagnol de Goma dans la salle de Congo Peace Network. Au cours de cette conférence, la docteure Kandy Loatany Mendez de la MONUSCO a fait savoir qu’il y a plusieurs types de cancers et nombreux ne savent pas qu’ils en souffrent, car non visible à l’œil nu, visible que par diagnostique et chaque année, selon son dernier rapport, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comptabilise plus 228.000 nouveaux cas des cancers au monde entier.

De ces types de cancers, seules trois se transmettent mais d’autres ne peuvent jamais se transmettent. Il s’agit du cancer de l’utérus, du côlon qui est souvent héréditaire, de matrice et de seins.

De la manifestation des symptômes

Lors de son exposé, la Docteure Guatemalteque, a cependant, précisé que « l’on peut que soupçonner le cancer quand on commence à perdre l’appétit, perte de sang anormal comme dans l’urine pour une femme qui n’est pas à son cycle menstruel mais aussi avoir du mal abdominal et avoir besoin d’aller aux toilettes pour faire le grand besoin à chaque instant sans pour autant trouver du sel », a-t-elle mentionné.

Comment se prévenir du cancer ?

Docteur Kandy Loatany a invité la population à prendre certaines précautions pour réduire le risque de contracter cette maladie.

« Je vous invite à ne pas fumer, maintenir un régime riche en légumes et fruits, surtout naturel, se faire vacciner pour prévenir les infections et faire des activités physiques régulièrement, réduire la consommation excessive l’alcool, utiliser le filtre solaire et éviter l’exposition excessive aux rayons solaires », a confié cette docteure militaire.

Kandy Loatany Mendez Jovel a, par ailleurs, remercié l’auditoire qui a prêté attention à son exposé malgré que celui-ci était en Espagnol.

Gloire Bakyahulene

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.