ESU : Un Camerounais « pseudo Professeur » détecté à Kisangani en quête des charges horaires

Le Recteur de l’Université Mariste du Congo à Kisangani, Professeur Bily Bolakongo alerte sur la présence d’un imposteur, portant faussement qualité de Docteur en thèse, dans l’Enseignement Supérieur et Universitaire. Il s’agit d’un sujet camerounais répondant au nom de Thek Bit Jik Moïse Socrate, né à Eseka au Cameroun, le 10 janvier 1982.

Ce dernier, affirme le Recteur de l’UMC/Kisangani, lui a transmis son dossier demandant de lui faire bénéficier d’une charge horaire. Dans les documents consultés par Kis24.info, Monsieur Moïse Socrate prétend détenir un diplôme de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Paris 8. Son sujet, qu’il prétend avoir défendu le 10 décembre 2015, avait porté sur la  »Recherche collaborative d’informations : repenser l’architecture des SRIs à l’ère numérique ».

‹‹ C’est à la suite de l’examen minutieux du dossier nous transmis…par le concerné que nous nous sommes rendu compte de cette vérité troublante ››, écrit le Recteur de l’UMC/Kisangani au Professeur Bongilo Boendy, Président de la Conférence des Recteurs de la Tshopo.

N’étant pas dupé, le destinataire du dossier a fini par découvrir qu’il s’agit d’un imposteur. Dans la foulée, il le qualifie d’un monstre scientifique et un danger public pour la communauté savante congolaise. Cette conclusion est prise après avoir consulté le répertoire des thèses soutenues en France. Il révèle, par contre, que la thèse mentionnée ci-haut a été soutenue plutôt en 2004, le 10 décembre, par Adberazzak Mkadimi, Tunisien de nationalité.

‹‹ De manière surabondante,… les membres de jury référés, 11 ans après, ont gardé les mêmes grades académiques et les mêmes fonctions. Etonnant !››, regrette Bolakonga.

Bien plus, l’annexe du dossier transmis au Recteur Billy, indique le sujet camerounais laisse entendre qu’il est enseignant à l’ISIG Goma, à l’ISTA Goma ainsi que dans plusieurs autres universités au Rwanda, au Cameroun et en Guinée. À Kisangani, les autorités tant administratives que scientifiques ont du pain sur la planche.

Redaction

  1. Félicitations cher recteur pour les recherches minutieuses avant d’engager qui que ce soit dans votre institution qui est umc …

    1. Celà montre combien UMC prend la formation de cette jeunesse en main🙏🙏. Je suis fière de vous.
      Dans ce monde où certaines universités naissent que pour la recherche de lucre, vous vous focalisez à la formation efficace de cette jeunesse. Félicitations à vous professeur bily, Recteur de l’ UMC🙏

  2. Je suis fier de l’éveil du sens critique de notre respectueux Recteur de l’université d’avoir grace à la raison critique déniché l’une des causes de la malversation des institutions congolaises nous imposée par des incompétents et charlatants de carrière. c’est de notre devoir scientifique d’examiner les dossiers avant toute attribution de la charge horaire. Dans la meme recherche pour un Congo solide, nous avons mis sur pied une plate forme des chercheurs appelée EVEIL CONGO. oui, ensemble nous pouvons lutter contre l’antivaleur qui hante notre alma mater, la RD Congo. félicitation Recteur. +243991 900 910

  3. c’est la fierté d’une part et la force d’autres part pour nous qui sommes fruit de cette œuvre savante des frères mariste dans ladite province, Vera scientia lux mundi sit,  » que la vraie science soit la lumière du monde » une fois de plus merci Monsieur le Professeur, Docteur, Ingénieur et Recteur de mon Alma mater.

  4. Félicitations cher Recteur pour avoir déniché ce voleur. A mon humble avis, la justice devrait se saisir de son cas pour décourager les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.