Accord de Luanda: «Ce qu’il faut pour la RDC, c’est se battre. C’est faire la guerre…» Jedidia Mabela(LUCHA)

Felix Tshisekedi et Paul Kagame en présence du président AngolaisJosé Lourenço se sont à nouveau rencontré, mercredi 6 juillet, cette fois à Luanda, en Angola.

Discuter, évaluer puis entreprendre des nouvelles stratégies pour la paix dans la région, ces deux chefs d’états ont signés un accord une fois de plus pour la neutralisation du M23 et des FDLR.

Comment les Congolais accueillent ce nouveau Accord ? Jedidia Mabela, militant de Lucha RDC joint par Deutsche Welle, desangage l’état congolais de cet accord et le lie à Félix Tshisekedi.

Jedidia Mabela, militant de la Lucha et chercheur en relation internationale

Comme avant la dite tripartite, la Lucha, en connivence avec plusieurs mouvements citoyens, était en opposition à cette rencontre. La position de ce mouvement pro- démocratie n’a pas changé, malgré les accords signés à nouveau par les parties prenantes.

«Nous sommes radicalement opposés, diamétralement opposés, à tout accord de normalisation des relations diplomatiques avec un Etat agresseur, hypocrite et rusé. » a-t-il déclaré au téléphone de la Radio allemande.

L’accord signé, pour la Lucha, « c’est un chiffon qui engage individuellement Monsieur Félix Tshisekedi et n’engage en rien l’État Congolais. »

La RDC et le Rwanda ont signé le retrait immédiat et sans condition du M23 de ses positions en RDC. D’après le dire de Jedidia, au nom de son mouvement citoyen, ce n’est pas là solution souhaitée et voulue par nombreux congolais indignés.

«Ce qu’il faut pour la RDC, c’est se battre. C’est faire la guerre, défendre son intégralité territoriale. Un pays qui nous fait la guerre, nous ne pouvons pas dialoguer avec un État comme celui là. »

Jedidia Mabela martèle :

«Cet accord ne nous concerne pas. Cet accord ne concerne pas le peuple congolais. »

Ce qu’il faut savoir !

Ce nouveau accord repose sur quelques points qui privilégient la collaboration bilatérale entre la RDCongo et le Rwanda voisin à savoir : la relance de la commission mixte RDC- RWANDA, qui ne s’était plus réunie depuis plusieurs années; Cessation immédiate des
hostilités et le retrait immédiat sans condition du M23 de ses positions en RDC et enfin, toute exploitation des ressources
naturelles doit se faire dans le strict respect de la souveraineté des Etats.

Le Sommet de Luanda s’est achevé ce mercredi 6/07 en début d’après-midi par un point de presse des 3 Présidents : F. Tshisekedi RDC, J. Lourenço Angola et P. Kagame Rwanda.
Le sommet visait à restaurer la confiance entre les deux pays voisins.

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.