Conférence de Mukwege : La faculté de médecine de l’UNIKIS confirme la modération

C’est une bonne nouvelle pour le public scientifique de Kisangani et plus particulièrement les étudiants de la faculté de médecine de l’UNIKIS, qui visiblement ont gré de rencontrer et échanger avec le célèbre Dr Denis Mukwege, que beaucoup considère d’une sommité scientifique.

Bien qu’en dehors de ses locaux, la faculté de médecine de l’Université de Kisangani tiendra la modération de la conférence du Professeur Denis Mukwege sur les fistules traumatiques. Cette nouvelle est annoncée par le Professeur Alphonse Maindo, l’un des organisateurs de l’accueil de Mukwege et membre de la Dynamique des universitaires congolais.

Il ajoute que cette conférence aura lieu à l’Institut français, ex AFRACO, ce jeudi 18 août 2022, à 14 heures précise.

Contre tout attente, le recteur de l’Université de Kisangani a annulé, mardi, les conférences de Denis Mukwege dans le site universitaire. Il évoque des raisons de sécurité et de logistique.

Une décision réfutée par les proches de Mukwege qui ont qualifié cette décision d’un coup de massue et de la honte. « Mukwege interdit de partager son expérience obstétrique à l’Université de Kisangani : Quand des gens sans vision, à faible intelligence prennent justement les rênes des centres d’intelligence, ça donne un cocktail d’incohérences assorties d’inféodation moyenâgeuse. Opprobre ! », a réagi, le professeur Bily Bolakonga, sur sa page Twitter.

Certaines sources ont indiqué qu’à la faculté de médecine, la décision du comité de gestion n’était pas bien accueillie. Cependant, la faculté ne peut s’en désolidariser.

https://twitter.com/Kis24Info/status/1559636679434149890?s=19

Sur Kis24.info, le recteur Jean-Faustin Bongilo a philosophiquement expliqué qu’il ne peut mettre les étudiants et le site universitaire en danger. « Le représentant des étudiants et son vice sont tous de la faculté de médecine. Imaginez. Comment les tensions observées à l’UNIKIS ne peuvent concerner la faculté de médecine ? », a-t-il confié.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.