Nord-Kivu: des actions anti-Monusco paralysent les activités à Butembo

Les mouvements citoyens et quelques associations de la société civile ont amorcé dix jours sans activités mais « d’activisme » sur toute l’étendue des territoires de Lubero et Beni.

Pour cette première journée, les activités ont été paralysées sur toute l’étendue de la ville et une marche pacifique a été organisée par le mouvement Lutte Pour le Changement (LUCHA) et le groupe de pression anti-Gang de Butembo.
Au même moment au Nord de la ville au Quartier Congo ya Sika, Furu, les barricades étaient visibles sur les artères principales, les habitants à colère se voyaient en chiens de faïence avec les forces de l’ordre déployé sur le lieu et à tous les endroits chauds de la ville.

La LUCHA et les Anti-gang qui manifestaient dans le cadre de la campagne lancée contre les troupes de la Monusco et les Organisations humanitaires en République Démocratique du Congo et plus particulièrement à l’Est du pays où elles sont accusées d’inefficacité couplée à la complicité avec les groupes rebelles et de surcroît les rebelles ougandais de l’ADF qui tuent la population civile dans les territoires de Béni et Ituri.

Une fois à la base de la Monusco au quartier Kambali, ces mouvements citoyens ont fait savoir sans tabou à ces forces onusiennes qu’elles doivent quitter le territoire Congolais car elles ont échoué .

Selon Jean-Pierre Kaskam militant de la LUCHA, c’est le début de dix jours d’inactivité où tout le monde est censé cessé avec ces activités mais d’activisme pour participer aux actions lancées par les structures de la société civile.

Le maire de la ville, quand à lui, a promis faire parvenir les revendications de ce mouvement à qui de droit et a promis que le président est au courant de la revendication de la population.

Butembo comme toutes les autres agglomération du territoire de Lubero et Beni sont appelés à observé dix jours sans activité pour exiger le départ des troupes onusiennes et ONG humanitaires de la région de Béni et Lubero .

Gloire BAKYAHULENE

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.