Naufrage à Kisangani : la véranda Mutsanga tient pour « responsable » le gouvernement

Dans un communiqué signé ce lundi 12 janvier, la véranda Mutsanga/KISANGANI retient le gouvernement comme 1er contrevenant.

Pour ce mouvement citoyen, comme pour plusieurs personnes, les dirigeants commis sur place œuvrent dans une légèreté totale.
Pendant que beaucoup veulent savoir d’où est venue l’autorisation du voyage de la baleniére  » sacré cœur. »

ce mouvement citoyen révèle et condamne «la complicité des dirigeants au travers l’approbation des engins du genre baleniére qui malheureusement constitue un danger pour la population.»

Cette affirmation n’appartient pas seulement à ce mouvement citoyen. Selon plusieurs témoignages à la place du drame, beaucoup de voyages nocturnes se font sur le fleuve. Des témoins oculaires affirment que le choix des voyages nocturnes est dû aux différents frais légaux et illégaux à payer.

Dans son communiqué, la véranda Mutsanga exige au gouvernement la suspension définitive des baleniéres.
Par ailleurs, elle appelle les décideurs de mettre des bateaux sophistiqués à la disposition des voyageurs pour leur voyage dans des entités proches de Kisangani.

Le drame est survenu la soirée du vendredi 8 janvier. La baleniére sacré cœur a endeuillé plusieurs familles. Nombreuses d’entre elles n’ont pas retrouvé les corps de leurs malgré les efforts des autorités locales.
Jusqu’à présent, le bilan officiel est loin d’être déterminé.

DavidGaston Mukendi

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.