Kisangani : les jeunes mettent à profit la résolution 2250 de l’ONU pour la paix et la prévention des conflits

Réunis Vendredi à l’espace la Concorde de Kisangani, une dizaine de jeunes ont fastueusement partagé leurs connaissances sur la résolution 2250 du conseil de sécurité des Nations-Unies, adoptée le 09 Décembre 2015. En travers celle-ci, l’ONU veut mettre en place une politique internationale de la jeunesse pour le maintien de la paix et la résolution des conflits.

Au cours de ce dîner de paix, organisé par le réseau YALI/RDC par le biais de sa Coordination provinciale qui fait dorénavant son cheval de bataille la divulgation de la résolution 2250 du conseil de sécurité de Nations-Unies, plusieurs jeunes ont exprimé leurs soucis de s’engager à vulgariser ladite résolution 2250. Pour le Dr Germain Mukulangandu, coordonnateur de Yali/Tshopo, cette activité de portée importantissime visait à mettre à profit la Résolution 2250 et la vulgariser à toutes les couches de la jeunesse.

« Plusieurs activités onlines et offlines sur ladite résolution ont été faites dans différentes provinces où sont installées les coordinations provinciales de la structure et avec de plaidoyer, il y’a eu la mise en place de secrétariat technique provincial de R2250. C’est dans ce fil d’idée que Yali/Tshopo a organisé un dîner de paix avec les représentants de deux structures afin de discuter avec eux, leur remettre les copies de la résolution à leur représentant à présence de plusieurs participant. La Coordination provinciale a organisé ce dîner afin de créer un consertium des structures pour mener ensemble cette lutte aupres des autres parties prenantes.» a-t-il indiqué à Kis24.info

Dans sa présentation introductive, le Dr Germain MUKULANGANDO a rappelé l’origine de différentes libertés héritées suite aux luttes des autres depuis avant Jésus-Christ et après.
Il a rappelé la cause qui a fait l’existence des Nations-Unies après la seconde guerre mondiale et les 6 structures qui composent les Nations-Unies ( AG, CS, CPI, DH, ECOSOC). Il a tout de même donné le rôle et le pouvoir qu’a le conseil de sécurité des Nations-Unies mais aussi sa composition en membre permanent 5 ayant le droit de veto et 10 membres non permanent votés pour un mandat.

« C’est d’elle que revient la prérogative de la paix et sécurité, c’est ainsi le 9 décembre 2015 celui ci a décidé mettre une politique internationale de la jeunesse pour le maintien de la paix et résolution de conflit en mettant en place la résolution 2250.
Cette résolution demande aux Etats membres d’inclure les jeunes dans le processus de maintien de paix et de résolution de conflit en évoquant 5 thématiques : la participation, la protection, le partenariat, la prévention, le désengagement et la réintégration.» a-t-il poursuivi.

Ayant remis les copies de la résolution 2250 et expliqué tout cela aux invités et participants, Germain Mukulangando a remis la parole pour les apports, proposition et autres pour faire divulguer la résolution.

Des jeunes issus des structures différentes ont émis leurs propositions afin de bien mener le combat pour divulguer cette résolution méconnue du public. C’est à l’instar de Jedidia MABELA de l’AJDDH, de Niclette KODIANGO et Loswire SHABANI qui ont proposé des stratégies pouvant booster cet aspect notamment obtenir de l’implication des autorités étatiques, mis en place d’un consertium des jeunes pour la vulgarisation de la R2250, procéder à des actions inclusives de terrain, etc.

Serge SINDANI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.