Kisangani: La Journée Internationale de l’Enfance célébrée sous les couleurs d’une U-action des U-reports

20 Novembre 1989 – 20 Novembre 2022 ; 33 ans depuis de la création et l’adoption de la journée internationale dédiée à l’enfance, par l’assemblée générale des nations unies. Une journée ayant pour but de promouvoir le respect des doits des enfants.

En ville de Kisangani, cette journée s’est passée sous un moment fort d’échanges entre les jeunes bénévoles de la communauté U-Report de Makiso et les enfants en rupture familiale à l’Espace des Martyrs de Kisangani.

Cette communauté de la jeunesse a organisé la dite activité sous le thème : « le respect des droits fondamentaux de l’enfant, gage de son épanouissement », C’est autour de ce thème que les jeunes U-Report de la commune Makiso ont largement réfléchi avec les enfants, avec comme objectifs de leur demander dans quelle circonstance se sont-ils retrouvés dans les rues ; mais également de soutenir une structure dénommée « Actions Contre la Pauvreté » (ACP) ; une structure qui a choisi d’encadrer ces enfants depuis des mois.

Une responsabilité de madame Maria NZATA. « Je suis vendeuse dans un restaurant depuis que mon mari est mort. C’est à mon lieu de travail que j’ai eu à adopter le tout premier enfant parce que beaucoup d’enfants fréquentent mon restaurant. Il était orphelin. Quelques jours après, j’ai adopté un autre. J’ai continué au fur et à mesure, jusqu’à avoir une dizaine chez moi », a-t-elle témoigné.

Cette bonne samaritaine fait maintenant face à multiples difficultés, de ce fait, elle lance un S.O.S aux autorités pour la énième fois afin de la venir en aide dans l’encadrement de tous ces enfants, abandonnés par leurs familles.

« Avec mon seul travail de vendeuse, je ne parviens pas à subvenir à tous les besoins de ces enfants, comme la prise en charge médicale, scolaire et même alimentaire. C’est pourquoi je profite de cette occasion pour demander encore aux autorités de la ville de me venir en aide. Les enfants et moi sommes d’abord sur le point d’être chassés de la maison où j’ai loué un appartement, parce que nous ne payons plus faute des moyens », a-t-elle dit.

Par ailleurs, Maria Nzata demande aux jeunes de la ville de Kisangani de toujours visiter les enfants car elle observe souvent un comportement positif après chaque visite.

« J’appelle aussi les jeunes à toujours visiter les enfants parce qu’ils se sentent considérés par leur communauté. Ce sont nos frères, sœurs, cousins, cousines,… ».

Du coté des enfants, un sentiment de joie a été observé du fait d’avoir échangé avec les jeunes bénévoles de la communauté U-Report Makiso ; et demandent l’organisation de pareils échanges de façon répétitive.
Notons que U-Report est une plateforme initiée par l’organisation internationale Unicef pour permettre aux jeunes d’échanger entre-eux sur les thématiques les concernant. Ce groupe de jeunes travaille pour la communauté en posant des actions dans le même cadre du bénévolat, appelées « U-action »

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.