Kisangani / Incendie d’une Baleinière sur le fleuve Congo : Tristes témoignages des rescapés

Mardi 28 juin 2022, une baleinière nommée « Salem » a pris feu en début de la soirée du mardi 28 juin 2022, sur le fleuve Congo, à quelques mètres du parquet général de Kisangani. Plusieurs biens ont été consumés.

Comment expliquer le drame ? Comment s’est-il déclenché ? Kis24.info a rencontré quelques victimes. Des tristes témoignages.

Récit d’un triste drame

Il est 18h. Les passagers estimés à une centaine décident de s’installer dans la Baleinière Salem, qui était à la veille de son voyage pour Isangi, un territoire plus fréquenté suite à son positionnement économique attractif.

Salem est aussi considéré comme la plus grande baleinière qui accoste le plus souvent sur le fleuve Congo, à Kisangani. À son bord, des motos, des sacs du ciment, des marchandises ( biscuits, habits, cigarettes, jus…), des tôles, des fers à béton estimés à près de 2 tonnes de Kg.

Vers 19h, des photos de cette baleinière en feu foisonnent sur la toile. L’origine de l’incendie, selon les témoignages recueillis par kis24.indo, demeure inconnu mais l’on tâtonne.

« Tout a commencé là devant. Nous ne savons pas comment cela est arrivé. Nous avons juste vu le feu sortir. Ce qui a facilité sa vitesse, sont les motos qui étaient devant », renseigne une victime qui a tout perdu.

Déjà sur le point de départ, cet enjeu se trouvait à quelques mètres, éloignés de la terre sèche. Les gens ont eu la vie sauve lorsque la corde qui attache la baleinière a cédé. « la corde d’accrochage s’est brûlé », indique un autre rescapé interrogé par Kis24.info.

Ensuite, « la partie arrière s’est tournée vers la terre et nous commencions à sauter », a-t-il ajouté.

L’eau a emporté Salem qu’aucun bien ne soit sauvé. Des enfants y étaient également. Les rescapés n’en savent rien de leur situation jusqu’à présent. Le propriétaire de la baleinière est resté injoignable, tout l’avant-midi.

Cependant, les activités ont repris normalement sur le lieu du drame. Les autorités compétentes ne se sont pas encore prononcée. Aucun bilan révélé, cependant, les rescapés affirment que les pertes en vie seraient enregistrés.

À suivre !

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.