Gouvernance à la Tshopo : Tête-à-tête Nikomba et le patron de l’IGF Jules Alingete

Toute droite dans ses bottes, l’actuelle patronne de l’exécutif de la Tshopo, Madeleine Nikomba Sabangu ne ménage aucun effort pour entretenir à bien la gouvernance orthodoxe de la plus grande province en RDC, qui attend toujours son décollage vers l’émergence.

Ce lundi 15 août, soucieuse de la gestion transparente des finances publiques de sa province, Madeleine Nikomba a eu des bonnes minutes d’entretien avec l’inspecteur générale des finances en RDC, (IGF).

D’après les services de communication proches de Nikomba, auprès de Jules Alingete, la Gouverneure a sollicité l’accompagnement de l’IGF dans l’encadrement des finances de la Tshopo, car, l’une de ses priorités, c’est aussi la lutte contre la corruption, cheval de bataille du chef de l’État Félix Tshisekedi.

Jules ALINGETE (à gauche) inspecteur de l’IGF et Madeleine Nikomba (à droite) Gouverneure de la Tshopo

Ensuite, confie-t-on, Madeleine Nikomba aurait sollicité le contrôle de la gestion de ses prédécesseurs. Un aspect qui frustre déjà les uns et les autres impliqués dans la mauvaise gestion des finances publiques et ou, l’argent du contribuable.

Il sied de noter que le tout puissant Jules est déterminé à redresser son secteur. Pour lui, des décisions, tantôt judiciaires, tantôt politiques, n’entament pas sa détermination. Il en est convaincu, ses services ont obtenu de beaux résultats notamment le renforcement des contrôles qui rend désormais « impossible » le détournement de centaines de millions de dollars en République Démocratique du Congo. La Tshopo a donc beau à avoir Jules pour son redressement.

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.