ESU : Sous menaces de fermeture ou NON, Voici ce qu’il faut savoir du CEPROMAD/Kisangani

Dans une correspondance faisant le tour de la toile, depuis Vendredi 01 Octobre signée par le patron de l’ESU, les extensions de l’Université du CEPROMAD à travers les provinces sont non conformes à la dispensation des enseignements au degré supérieur. Et pour ce faire, elles doivent fermer ses portes.

Dans cette même correspondance adressée au président du conseil d’administration de l’Université du CEPROMAD, remise en cause, il sied d’indiquer que seule l’Université du CEPROMAD de Kinshasa serait agréée dans les normes des établissements de l’enseignement supérieur et universitaire.

Quid du CEPROMAD / KISANGANI ?

Dans une mise au point faite ce samedi 02 Septembre à l’intention de la Presse locale, dont Kis24.info a eu les condensés, le Dr Laddy Yangotikala, Secrétaire Général administratif du CEPROMAD/Kisangani a coupé court aux suspicions. Plusieurs sont ceux qui entrevoyaient la fermeture de cette université, pourtant, dit-il, le CEPROMAD de Kisangani n’est ni une extension et ne dépend ni du CEPROMAD de Kinshasa. Elle est autonome et agréée depuis 2013.

« Nous, Université CEPROMAD/ Kisangani encourageons son excellence monsieur le ministre dans le réforme qu’il entreprend au sein de son ministère de tutel qui est l’ESU ,par rapport à la décision fermant les extensions dans lesquelles figure CEPROMAD Kisangani. Nous tenons à fixer l’opinion sur ce point , nous sommes de cette école qui a toujours voulue faire les choses comme il se doit en respectant les textes régis, ce qui veut simplement dire que CEPROMAD Kisangani fonctionne dans la légalité étant donné qu’elle dispose d’un arrêté ministériel partant son autonomisation. Elle n’est pas une extension, puis que nous avons compris que les restes des institutions portant le nom CEPROMAD dont l’objectif du ministre est de les autonomisées et non de les fermées, dès lors qu’elles ne le feront pas ,il les fermera. Nous, c’est depuis 2013 que nous avons été autonomisés. Une lettre de recours est déjà préparée pour la situation qui plonge CEPROMAD Kisangani dans ces extensions .
et pour la question d’agrément de viabilité, une lettre de recours pour l’octroi d’agrément d’ici quatre matins pour cepromad Kisangani », a-t-il largement confié.

Dans sa mise en garde, Muhindo Nzangi indique fermement que :
« Je vous adjoints de mettre fin, toutes affaires cessantes à cette situation anormale, avant que je ne sois obligé d’agir en Vertu des pouvoirs qui sont les miens ».

Il sied d’indiquer que ces actions du ministre Nzangi visent à garantir une meilleure formation pour les futurs cadres du pays.

Ruth MUSANA

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.