Crise à l’hémicycle de la Tshopo : « L’époque du biceps est révolue », Litema Yeni fixe l’opinion

Comme présagée, la tension a monté d’un cran à l’assemblée provinciale de la Tshopo, ce samedi 27 août 2022, après un calme tacite observé pendant près d’un mois sur fond d’attente de la nouvelle équipe exécutive provinciale qui contribuerait à la décrispation des malentendus.

En début d’après-midi, après une tentative au forceps d’accéder dans la salle de plénière de l’hémicycle par le député Litema Yeni, président du Bureau d’âge, avec son équipe, une atmosphère délétère a élu domicile à l’assemblée provinciale. Un camion qui selon des discrétions appartient au vice-président du Bureau Bokungu, a été placé à l’entrée, empêchant ainsi l’accès dans la salle des plénières.

Devant la presse, Litema Yeni, actuel président du Bureau d’âge, parle tout de même de la présence des hommes armés qui barré la route à son équipe et aux députés de l’Union sacrée. « Nous avons trouvé des personnes armés jusqu’aux dents qui nous ont bloqué l’accès. C’est ainsi que nous avons fait recours à la justice », a-t-il signifié, soulignant tout de même que « le temps de biceps est révolue ».

« Nous avons trouvé comme solution de faire recours au Droit. Nous sommes allés voir le procureur général qui a envoyé un inspecteur de justice avec des documents officiels pour l’ouverture de la plénière. Malheureusement, il a été chassé par la bande de Bokungu. Nous sommes dans un état de Droit, nous sommes dans la légalité. Si ces bêtises continuent, la justice va faire son travail », a ajouté Litema Yeni, promettant une mise au point à la population dans un futur proche, afin de fixer la population sur les nouvelles stratégies de travail des membres du Bureau d’âge.

Par ailleurs, l’on apprend la présence tardive à l’hémicycle de Gilbert Bokungu. Il est arrivé sur le lieu, sourire aux lèvres, et s’est assis devant la porte de l’organe délibérant. Ainsi, les scènes peu désolantes ont eu lieu. Pour l’instant, difficile de cerner la suite face à cette situation désastreuse qui bat de l’aile à l’assemblée provinciale de la Tshopo.

Wait and See !

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.