UNIKIS : nouveau ras-le-bol d’étudiants contre la pénurie d’électricité et les mauvaises conditions d’enseignement

En colère contre le mauvais déroulement des enseignements, les étudiants de la Faculté de Gestion des Ressources Naturelles Renouvelables (FGRNR), ont été, ce Jeudi 07 Octobre, nombreux dans les rues de Kisangani afin d’extérioriser leur indignation.

Depuis plusieurs jours, ils se disent victimes des nombreuses difficultés concernant notamment le déroulement normal des enseignements. De leur faculté jusqu’au Batam de l’UNIKIS, plus ou moins 7 kilomètres, ces apprenants ont été pacifiques tout au long du trajet, mais avec des chants de réclamation, des morceaux d’arbres et des feuilles, ils ont pris prêt de 60 minutes pour voir le Recteur de cet alma mater.

Au Batam, repoussés par la Brigade universitaire, ils se sont soudés comme un seul homme en boycottant les différents délégués du Prof D’heda, recteur de l’UNIKIS qui s’est vu obliger de se présenter en personne. Après l’hymne national, ils ont fait part au chef d’établissement de l’UNIKIS les aléas majeurs qui nuisent au déroulement des cours.

Ces problèmes concernent entre autre le nombre insuffisant d’auditoires et le manque du courant électrique au sein de leur site estudiantin.

À en croire leur mémo, consulté par Kis24.info, cette Faculté dispose 6 salles pour 12 promotions, sans compter l’auditoire de L1 LMD ou deux promotions évoluent généralement en parallèle ( les nouveaux recrues et les anciens ).

S’agissant de l’électricité, la FGRNR se voit exclu du courant fourni par un générateur de CIFOR au sein du campus et de sa Faculté soeur pendant que cette dernière en accès.

Par ailleurs, ils dénoncent la tranquillité du comité de gestion face à cette situation, qui, selon leur témoignage, empêche aussi le fonctionnement de leurs différents laboratoires et paralyse les recherches et beaucoup d’autres activités.

« Malheureusement, nous constatons un silence de mort du comité de gestion face à ces situations, qui perdurent depuis plusieurs années, font vous avez connaissance et pour lesquelles nous vous avons saisi. » regrettent-ils.

Soucieux de leurs études, déterminé à obtenir une solution favorable, ils accordent au comité de gestion 24h pour revenir au bon sens. En termes de solution, ces étudiants proposent :

  • L’attribution du bâtiment 14B en entier à la FGRNR étant donné que tous les patrimoines appartiennent à l’Université et non aux Facultés,
  • Et la résolution du problème de manque d’accès à l’électricité dans les auditoires et laboratoire de Pédologie de la FGRNR.

En réaction, le Professeur Benoît D’heda, recteur de l’UNIKIS, a promis sa présence à cette Faculté ce vendredi 8 octobre.

Notons que l’insuffisance de locaux est général à l’Université de Kisangani. Parfois les étudiants suivent cours debouts dans la cour et d’autres dans des bureaux des enseignants. L’électricité, elle, fait défaut dans toute la ville, cependant sur le campus central, une solution provisoire a été trouvée.

DavidGaston MUKENDI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.