Tshopo : La coalition Jeunesse, Paix et Sécurité déroule ses attentes à Madeleine Nikomba (Déclaration)

Récemment investi par Félix Tshisekedi, le ticket vainqueur Madeleine Nikomba et Paulin Lendongolia est au cœur des messages et des déclarations de soutien sur fond des attentes particulières pour le décollage de la province de la Tshopo.

À son tour, la coalition provinciale Jeunesse, Paix et sécurité, coordination de la Tshopo (CJPS RDC/Tshopo), une structure qui plaide pour l’application de la résolution 2250 de l’ONU, a, dans une communication parvenue, mardi, à Kis24.info, félicité la nouvelle équipe qui prendra dorénavant les rênes de la plus grande province en RDC.

Cependant, la Coordination CJPS sollicite l’implication personnelle de la nouvelle Gouverneure et son vice pour l’application de la résolution 2250 de Conseil de Sécurité de Nations-Unies qui a 5 piliers notamment portant sur la participation, la protection, la prévention, le partenariat, et le désengagement et la réinsertion.

Et bien plus, cette coalition prône avec insistance le pilier 1 qui est la PARTICIPATION qui exige essentiellement d’augmenter la participation des jeunes au poste de prise de décision, dans la résolution des conflits, de processus de consolidation de la paix et de sécurité.

En rappel, ladite Coalition Jeunesse Paix et Sécurité avait tenu un point de presse avant le second tour des élections de Gouverneur et Vice Gouv dans la province de la Tshopo. Lors de celui-ci, plusieurs recommandations ont été prises notamment :

Aux jeunes Tshopolais

  • D’agir en artisan de la paix en développant le débat constructif sur la vision de leurs candidats et non sur la personne de ceux ou celles-ci ;
  • D’apporter une touche à au programme de leur candidat-e sur la politique provinciale de jeunesse afin de réduire les banditismes et délinquances juvéniles dans la province ;
  • De réclamer le poste de prise de décision pour travailler avec et pour le compte de jeunes car nous en avons la capacité de gérer et d’apporter notre expertise à la province.

À la future équipe, gouverneur-e et son vice

  • À la mise en pratique de leur programme défendu devant les élus provinciaux, le peuple et Dieu pour l’amour de tous ;
  • À la mise en pratique pour la première fois dans notre chère province de la Résolution 2250, 2535, 2019 de conseil de sécurité de nations unies qui appellent à augmenter la représentation de jeunes dans les postes de prise de décision à tous les niveaux dans votre gouvernement provincial que vous nommerez d’ici peu après votre investiture par le Président de la République en nommant de jeunes de moins de 35 ans d’âge aux différents postes : ministres, directeur de cabinet etc. MADIBA disait « ce qui est fait pour nous sans nous est contre nous ».

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.