Sit-in à la mairie de Beni: Les élèves chassés à balles réelles et gaz lacrymogènes !

Les élèves et écoliers en sit-in à la mairie de Beni au Nord-Kivu ont été délogés de force, ce vendredi 30 avril 2021, par la police nationale congolaise (PNC) et les forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC).

Les forces de l’ordre et de sécurité ont encerclé le périmètre de la mairie depuis tôt le matin de ce vendredi. Vers 9 heures locales, ils ont lancé un assaut vers le camp des élèves, en leur chassant de la mairie par force.

Les policiers et les militaires ont dû tirer plusieurs coups des balles à l’air et de bombes à gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Lors du sauve-qui-peut, plusieurs enfants ont été blessés et d’autres arrêtés par les forces de sécurité et de l’ordre.

Les élèves de Beni ont assiégé la mairie depuis le jeudi 22 avril 2021, pour exiger la présence du président Félix Tshisekedi à Beni afin de restaurer la sécurité.

Dans une conférence de presse tenue ce jeudi à Kinshasa conjointement avec le président du conseil européen, Charles Michel, Félix Tshisekedi a demandé aux enfants de quitter la mairie pour ne pas s’exposer aux intempéries.

Le président Congolais a d’ailleurs rassuré qu’il prendra des « mesures sécuritaires radicales pour résoudre de manière définitive la crise de l’Est ».

Peu après le message du chef de l’État, Félix Tshisekedi, 78 autres élèves dont 14 filles ont été interpellés à Beni. C’était au cours d’une manifestation populaire exigeant l’interpellation des autres élèves d’Oicha, entité située à une vingtaine des kilomètres de Beni ville, qui voulaient se joindre à ceux de Beni pour exiger l’arrivée de Félix Tshisekedi.

Ce vendredi, les activités socio-économiques sont paralysées dans une partie de la ville après la dispersion du sit-in des élèves.

Jonathan KATALIKO

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.