Butembo: Un mort dans une manifestation contre un véhicule de PAM « soupçonné » de mèche avec les egorgeurs

La population de Butembo dans la province du Nord-Kivu a intercepté un véhicule du programme alimentaire mondial en Provenance de Goma en partance pour le territoire de Beni.
Ce véhicule a été intercepté à Vutetse car ayant été soupçonné de porter à son bord des effets d’ennemis, identifiés aux egorgeurs.

Les manifestants ont exigé à ce que le véhicule soit déchargé pour vérifier son chargement .
La police ayant intervenue pour escorter le véhicule à la mairie où se trouve l’Etat-Major de la police nationale congolaise.

Dans une confusion totale, un manifestant a été tiré à bout portant par un élément de la police et est mort sur le champs au niveau du tribunal de commerce, son corps a été acheminé à la morgue de l’hôpital Matanda par deux jeeps de la police et FARDC, affirment nos sources. Toutes fois, son identité reste encore à déterminer.

Selon la police, ce véhicule a été arrêté vers 20h à Vutetse par la population, une fois alerté, le commandant de la police a dépêché des éléments de l’ordre pour sécuriser cet engin.

C’est ce mercredi 31 Mars que le véhicule a été acheminé à l’État Major de la PNC.
Sur place, la population a exigé à ce que le véhicule soit déchargé. Ce qui a été fait.

« On a commencé à vérifier s’il y a des munitions et armes tel que la population en parle. on a fait tous les sacs,On a trouvé aucun indice , il n’y avait pas des munitions ni arme  » a indiqué Paul Ngoma, commandant urbain ad interim.

À lui d’ajouter qu »il y avait deux femmes notamment l’epouse du premier sergent Major Eluka Mola Vincent, il est chauffeur du général Opiah. Cette femme quittait Lubero pour Komanda. Il y a aussi aussi l’épouse du sergent Silege Ikabengu, il est aussi garde militaire du général Opiah.

Quand on fuyait les sacs, on a remarqué un tricot militaire, une chemise militaire puis un pyjama, ce qui a fait débordé la vase.

C’est dans ce sens que la population a voulu brûler le véhicule et la marchandise et pour disperser la foule, la police a usé des tirs pour disperser les manifestants.

Gloire BAKYAHULENE

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.