Tshopo / Violences Sexuelles : La Dircaba du chef de l’État Nicole Bwatshia réconforte les survivantes accompagnées par AFIA MAMA

En marge de son séjour de travail à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, son excellence Madame Nicole Bwatshia, Directrice Adjointe du cabinet du président de la République, Félix Tshisekedi, a visité, samedi 30 juillet, le bureau provincial de l’ASBL AFIA MAMA. À cette occasion, elle a échangé avec les survivantes des violences sexuelles et les filles mères que AFIA MAMA accompagne dans le cadre du projet VFF/JF, avec l’appui financier du royaume des Pays-Bas.

Une occasion pour Nicole Bwatshia de toucher du doigt la vérité de terrain et se mettre au peigne fin des réalités liées à la prise en charge des victimes des violences sexuelles dans la province de la Tshopo, où Afia Mama est en première ligne des combats, depuis 2019, sous l’impulsion et la coordination de la Directrice Exécutive Mme Anny Modi.

« Avec Mme Anny Modi, on a toujours parlé de ce projet et de cette institution (Afia Mama). Je ne pensais pas que c’était aussi si émouvant et aussi réelle parceque voir comment est-ce qu’on prend en charge les victimes des violences sexuelles, des violences conjugales, des viols, et tout ce qui a trait à la détérioration du corps de la femme et être pris en charge, ça ne peut que pousser à l’admiration », s’est réjoui Mme Nicole Bwatshia, directrice adjointe du cabinet du chef de l’État.

Fort de ses convictions à vaincre le combat de lutte contre les violences sexuelles en RDC, Nicole Bwatshia n’a pas raté l’occasion de lancer un message d’espoir et de réconfort aux survivantes. « Nous pensons naïvement qu’on peut régler l’affaire tout de suite. On peut pas, c’est faux de dire qu’on peut. Mais, la bonne volonté, la bonne prédisposition, la bonne foi que nous avons pour régler ce problème, je crois que c’est ça que nous devons mettre en compte. Et c’est la raison de ma visite ici, pour montrer que les femmes ne sont pas seules », a-t-elle, ensuite, soutenue.

Dans cette même option, la Directrice Adjointe du cabinet du président de la République a visité quelques sites servant d’encadrement des survivantes, non loin du Bureau, notamment quelques potagers, une porcherie, etc. Occasion pour elle de se familiariser avec les actions de l’ONG AFIA MAMA visant le bien-être de la femme et la jeune fille de la province de la Tshopo.

Par ailleurs, Nicole Bwatshia a séjourné à Kisangani dans le cadre de la journée mondiale de la dignité des victimes de la traite des personnes, célébrée chaque le 30 juillet. À l’occasion, l’agence pour la prévention et la lutte contre la traite des personnes (APLTP) a organisé une série de campagne de sensibilisation contre la traite des personnes dans la ville de Kisangani. Mettant en œuvre un projet de lutte contre la violence sexuelle, une des formes les plus répandues de la traite des personnes, l’ONG AFIA MAMA a été en première ligne dans cette campagne.

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.