Tshopo: Grogne à la Division des Mines, le CD Liete Michel vomis par ses agents

Plus rien ne va entre le chef de la Division Provinciale des Mines et Géologies, Monsieur Liete Tuta wa Tuta Michel et ses subalternes dans l’administration.

Dans une déclaration consultée lundi 14 mars 2022 par Kis24.info qui détient une copie, les agents de cette division réclament le départ de leur chef, reconnu, selon eux, comme directeur depuis le 31 décembre 2020. En outre, plusieurs griefs sont retenus contre ce dernier, qui d’après les signataires de ladite déclaration, devrait œuvrer dans la capitale à Kinshasa, car, n’ayant plus qualité de chef de division.

« Nous demandons à son excellence Madame la Ministre des Mines de nous désigner un autre chef de division », a-t-on lu dans cette correspondance adressée au gouverneur ai de la Tshopo.

D’après les agents, qui ont catégoriquement vomis leur chef, c’est dans l’objectif disent-ils de sauvegarder la paix et la sérénité aussi pour éteindre les effets néfastes des cadres qui continuent à gérer les choses de l’État à la mode de l’ancien régime.

À en croire ce mémorandum adressé aussi au chef de l’État , M. Liete se caractérise, depuis sa reconduction, par une gestion opaque de la res publuca, le tribalisme suivi d’une dictature mobutienne.

Expliquant la gestion opaque des revenus de cette division, ces indignés révèlent que la Tshopo, une province hautement minière est devenue l’apanage de la poche d’un individu. Conformement à leurs investigations, ils avouent avoir enregistré plusieurs caisses de la trésorerie parallèles autres que celle reconnue par l’État à leur division.

« En perpétuelle mission de service pendant qu’il existe des cadres et agents qui n’ont jamais effectué des missions depuis qu’il est chef de division, chose étonnante, il laisse le sceau de la division entre les mains de son épouse, à la maison, et pour ses intérêts, il désigne l’intérimaire chef de bureau étiquette et pourtant, il y existe des chefs de bureaux compétents et préséants », regrettent ces fonctionnaires de l’État.

Dans la même foulée, ces agents se disent écartés du système de gestion, alors qu’ils sont mécanisés. Ainsi, affirmant que toutes ces plaintes sont vérifiables, une commission d’enquête reste disponible pour fournir de preuves quant à ce.

Par ailleurs, ils demandent au Premier-Ministre de bien vouloir reporter des nouvelles mises en place qui sont en gestation dans leurs secteurs.

Élevé au grade de directeur, il y a deux ans aujourd’hui, monsieur Liete Tuta demeure directeur de la division provinciale dans la Tshopo. Un paradoxe, car il a été reconduit en date du 07 mars à la tête de cette même division.
Notons que Kis24.info n’a pas encore eu la version des faits de Mr. Liete Michel.

Dossier donc à suivre !

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.