SANTE: Pour la treizième fois, la RDC triomphe contre EBOLA [Officiel]

Le ministre congolais de la Santé Publique a déclaré ce jeudi à Kinshasa la fin de la treizième épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, après 42 jours sans nouveau cas détecté à Beni, dans l’Est du pays.

Déclarée le 6 octobre dans la zone de santé de Butsili au Nord-Kivu, l’épidémie était circonscrite dans la localité de Butsili proche de Beni, une ville qui a été l’un des épicentres de l’épidémie de 2018-2020 dans l’est de la République démocratique du Congo et qui se situe environ à 54 km de la ville de Butembo.

«En ce jeudi 16 décembre 2021, soit après 42 jours de surveillance renforcée sans nouveau cas confirmé, je suis heureux de déclarer solennellement la fin de la 13e épidémie de la maladie à virus Ebola dans le Nord-Kivu», a déclaré Dr Jean-Jacques Mbungani, ministre de la santé publique.

Au total, 11 cas (huit confirmés, trois probables), dont six décès, ont été enregistrés lors de l’épidémie qui a été déclarée le 8 octobre, selon l’OMS.

«cette épidémie circonscrite dans la zone de santé de Beni, a duré deux mois et neuf jours au total (…) depuis sa résurgence le 8 octobre. Il y’a eu en somme “11cas,dont 8 confirmés et 3 probables, avec au total 9 décès, soit une létalité de 82% », a expliqué Dr Mbungani.

Satisfaction des partenaires

«Nous sommes très heureux d’arriver aujourd’hui à la déclaration de la fin de la 13e épidémie d’Ebola. Avec le soutien de la IFRC, la Croix-Rouge de la RDC et ses volontaires locaux ont travaillé chaque jour en étroite coordination avec les autorités sanitaires et d’autres partenaires pour y parvenir. Et nous ne baisserons pas la garde. Au cours des prochains mois de la période de surveillance, nous élargissons notre portée pour nous assurer qu’aucun nouveau cas ne passe entre les mailles du filet» a avoué David Fisher, Chef de la délégation de la Fédération Internationale de la Croix Rouge et du Croissant Rouge en RDC.

Pareille satisfaction de l’OMS, sa Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé pour l’Afrique, Dr Matshidiso Moeti, avoue que la surveillance et l’implication de la communauté locale ont payées.

«Lors de cette épidémie, la République démocratique du Congo a été capable de limiter la propagation de la maladie et de sauver des vies. Des leçons essentielles sont apprises et mises en pratique avec l’expérience acquise à chaque épidémie », a-t-elle reconnu.

Apparu pour la première fois en 1976 en RDC (ex-Zaïre), le virus Ebola se transmet à l’homme par des animaux infectés. La transmission humaine se fait par les liquides corporels, avec pour principaux symptômes des fièvres, vomissements, saignements, diarrhées.

Steves TISSERON

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.