Reprise des offensives à Rutshuru : Forte débandade du M23, les FARDC campent à Bunagana

Après près de 24 heures d’accalmie sur les fronts à Rutshuru, les violents affrontements entre l’armée et les terroristes du M23, soutenus par les forces rwandaises, ont repris ce jeudi matin, notamment aux alentours de Bunagana. Sur place, plusieurs sources annoncent l’entrée des FARDC dans certains quartiers de la cité stratégique, bâtie à la frontière de l’Ouganda.

À en croire un chef coutumier local qui s’est confié à Kis24.info, les éléments M23 ont déjà quitté une bonne partie de la cité et se trouvent en débandade. « Les rebelles ne sont plus à nombre à Bunagana. Ils sont poursuivis par les FARDC depuis ce matin et sont en débandade », a soutenu le chef du groupement de Jomba, situé dans la même région, en proie aux tensions armées.

Difficile d’affirmer la reconquête de Bunagana pour l’instant. Cependant, une source au sein de l’armée souligne que les forces loyalistes ont comme objectif principal de reprendre coûte que coûte le contrôle de la cité. « Il est trop tôt pour crier victoire », a-t-elle souligné, mais se dit « très confiante » sur la suite des opérations.

Par ailleurs, une communication des FARDC est attendue dans les heures qui suivent sur la situation à Bunagana. À l’en croire, les rebelles seraient en train de se retrancher, tout de même, dans les collines environnantes, des endroits souvent considérés comme lieux de retranchement du M23, dans le Nord-Kivu.

Il sied de signaler que les forces armées congolaises ont perdu le contrôle de Bunagana, lundi 13 juin 2022. Les terroristes du M23 ont été soutenus par les forces rwandaises. Des sources sécuritaires non encore confirmées ont accusé l’Ouganda d’avoir joué un rôle actif dans la chute de Bunagana.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.