RDC / Culture : Affaire Alesh contre Bracongo SA, un film qui a pris une autre tournure

D’après la star Alain Chirwisa, dit King lesh, et très connu sous le nom d’Alesh, l’affaire qui lui oppose, depuis plus de deux ans, à la Brasserie du Congo (Braconco SA) a pris une autre dimension. Dans un thread publié, jeudi, sur son compte Twitter officiel, l’artiste a tenu à éclaircir la lanterne sur les derniers développements de cette affaire.

Cependant, le natif de Kisangani, Alesh, ne lâche prise et espère toujours être rétabli dans ses droits les plus légitimes. Kis24.info vous publie tout son Thread pour comprendre l’affaire, une fois de plus, l’affaire.

Le Thread du King

Ce Vendredi 24 juin 2022, La Cour de Cassation de la RDC, Haute Juridiction garantissant à chacun une égalité de traitement devant les juges recevra l’affaire m’opposant à la Bracongo SA.

L’affaire, débutée, il y a 2 ans au Tribunal de commerce de Kinshasa/Matete. Nous avions ensuite entamé un périple à la Cour d’Appel Kinshasa Matete…
Au cours dla dernière audience (le 02 Juin dernier) à la cour d’appel de Kinshasa Matete, le film a pris une autre tournure.

La BRACONGO a récusé la cour

En remettant en cause L’IMPARTIALITÉ de la cour d’appel de Kinshasa Matete, la Bracongo estime que cette dernière n’est pas juste et qu’elle pencherait avec favoritisme en me donnant un gain de cause immérité.

Demain (vendredi 24 juin), La Cour de Cassation va entendre les prétentions de Bracongo SA, et décider soit de nous renvoyer à la même Cour d’appel pour poursuivre notre procès, soit nous réorienter vers une autre juridiction pour la suite de notre bataille judiciaire.

Pour rappel, l’affaire qui m’oppose à la BRACONGO est claire comme l’eau de roche: Sans autorisation aucune de MOI (Auteur, Compositeur, Interprète et Producteur exécutif), la Bracongo s’est permise en 2019 d’utiliser ma chanson YOUYOU dans un de ses reportages publicitaires promouvant ainsi, avec ma chanson, une de ses bières. Au début, face à mes appels pacifiques à une résolution consensuelle du conflit, la Bracongo a opposé un silence désobligeant, dédaigneux, condescendant et traitant mes droits comme une vulgarité pouvant être piétinée quand on veut sans que conséquence ne s’en suive. Je ne réclame rien d’autre que le respect de mes droits d’auteurs vilipendés par la Bracongo.

Alesh, un petit mais très tenace

Notons que la BRACONGO est l’une des entreprises commerciales basées en RDC ayant eu le plus grand nombre de plaintes pour atteintes aux droits des artistes. Je suis sans doutes financièrement plus petit que la Bracongo, mais mes droits ne peuvent aucunement être piétinés sans conséquences ! Surtout pas dans un Etat qui se veut de Droit. Je suis petit mais TRÈS TENACE.

Certaines gens aiment bénéficier des créations artistiques sans en payer les droits, puis finissent par se moquer de nous, artistes, quand nous mourrons pauvres. Une œuvre artistique n’est pas in bien sans maître.

Que Justice soit faite !
Que le Bon droit soit dit !

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.