Marché Urbain de Kisangani : 5 jours sans taxes d’étalage, œuvre humaniste de Lihau

En séjour dans la ville de Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, le ministre en charge de la Fonction publique Jean-Pierre Lihau n’a pas manqué l’occasion d’offrir son sens de charité et d’humanisme à des Boyomaises et Boyomais. Faisant une balade suprise au marché central de Kisangani, jeudi 14 juillet 2022, Le patron de l’administration publique d’une pierre deux coups en honneur de sa mère biologique, qui fut vendeuse dans le même centre de négoce.

Tout d’abord, Lihau a salué et encouragé les femmes vendeuses du marché central de Kisangani qui se donnent cors et âme, sous un soleil de plomb, pour faire nourrir les ménages Boyomais. Et après, un cachet spécial d’humanisme a été remis au maire de la ville de Kisangani en faveur de ces femmes vendeuses.

En effet, a expliqué Jean-Louis Alasso devant la presse, qu’il s’agit d’une importante somme d’argent qui couvrira 5 jours sans taxes d’étalage au marché. D’où, les opérateurs ambulatoires, plus particulièrement ceux qui occupent les étalages dudit marché ne vont payer aucun franc de taxes pendant 5 jours.

« L’excellence a lui-même descendu au marché. Il est évident que sa maman vendait au marché. À cette occasion, il pouvait pas manquer de soutenir les femmes vendeuses du marché. Une façon de leur dire merci de lui avoir porter dans le vendre. Il a prix en charge les taxes d’étalage pendant 5 jours », a souligné Alasso devant la presse, vendredi, au sortir de son audience avec le VPM Lihau.

Dans cette perspective, l’autorité urbaine qui n’a pas révélé le montant global a exprimé sa gratitude à l’endroit du ministre de la Fonction publique au nom de toutes les femmes vendeuses du marché central de Kisangani. Il s’est réjoui de l’acte de charité posé par Lihau.

En rappel, le patron de la fonction publique séjourne dans la Tshopo notamment pour jeter les bases d’une nouvelle administration congolaise. Vendredi, Lihau a lancé l’opération d’immatriculation et a annoncé la retraite de plus de 10.000 agents publics d’ici fin 2022. Peu avant celà, il s’est entretenu, jeudi, avec tous les chefs de bureaux et des services de l’administration en vue de passer au peigne fin des questions de l’heure concernant l’administration publique.

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.