Kisangani : visionnaire d’une éducation émergente, Denise Nyakeru échange avec les élèves sur la Bourse Excellentia

Dans le cadre de son programme de la bourse d’étude Excellentia, Denise Nyakeru Tshisekedi a, ce samedi 27 novembre, échangé avec les élèves de Kisangani dans la grande salle de Hope International School.

Tout comme vendredi 26 novembre, lors de son adresse à la population, la première dame a réitéré son regret de constater que la Tshopo est absente dans son programme Excellentia. Cette absence est l’une de motivation de son déplacement.

« Chers élèves, je suis venue expressément pour m’adresser à vous… Parce que je me dis peut-être que vous n’êtes pas au courant du programme, alors autant venir jusque-là pour vous en parlez, vous encouragez à y arriver. Vous avez vu les exemples, ce n’est pas impossible pour vous », a-t-elle déclaré aux élèves.

Alors que certaines personnes de mauvaise volonté ternissent l’image de cette bourse disant qu’il s’agit du favoritisme, la première dame a précisé ce qui suit :

« Je tenais à signaler quelque chose, il n’y a pas de favoritisme. On a eu des élèves qui viennent de Beni. Vous imaginez Beni, dans des conditions difficiles mais ils ont pu y arriver. Au niveau de la Fondation, il y a des tests, il y a des tests… je sais que vous pouvez y arriver. Il faut prendre du temps pour lire, de vous instruire », a-t-elle fait savoir.

Aux autorités et aux enseignants de la Tshopo, la première dame Denise Nyakeru Tshisekedi demande à ces derniers de s’impliquer afin que le défi soit relevé d’ici quelques mois.

« On a parlé des différentes provinces où on a eu des lauréats sauf la Tshopo et ce n’est pas normal. Ce n’est pas normal parce que je sais qu’il y a eu des diplômés mais avec un minimum de 85%… il faut les mériter. Cela dépend de l’éducation, de l’enseignement, de la formation que nous donnons à nos enfants », a-t-elle ensuite fait observer.

Peu avant qu’elle se prononce, le gouverneur aï de la Tshopo sensibilisait déjà les élèves. Maurice Abibu Sakapela a comparé la première dame à ce berger cité dans la bible qui avait abandonné 99 brebis pour une seule qui était égarée. Comme tout le monde, le gouverneur aï a manifesté sa volonté de voir les élèves de Kisangani être boursiers de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi. « C’est un grand défi pour la province[…] La première dame est venue chercher un 85% parmi vous. Elle est venue pour que l’un ou deux, pourquoi pas vous tous, soient boursiers excellentia », a-t-il dit.

Bien plus, aux parents, aux différentes autorités concernées, il a sollicité l’implication de tous pour satisfaire le soucis de la première dame. Ému de joie, le gouverneur a remercié la visionnaire de la fondation Denise Nyakeru 3 fois en 3 langues différentes.

Les élèves ayant pris part à ces assises ont vivement exprimé leur détermination de rejoindre les autres boursiers. C’est le cas de Basole Samson.

« La première dame est venue nous fortifier, de nous rendre très forts. La bourse, c’est un rêve de tout le monde. On fera tout pour y arriver », a-t-il indiqué. À côté de lui, Futela kakala, qui dit apprécier ce qu’elle [Denise Nyakeru] a dit, fait savoir que « Je m’y mettrai à fond ».

En bonne ambiance et avec faste, la cérémonie s’est clôturée. Un séance des photos et un repas s’en sont suivis.

Gaston MUKENDI/Tshopo Kwetu

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.