Kisangani/vaccin anti-Covid19: Futur Mengandelo prend sa dose d’AstraZeneca et témoigne de son « efficacité »

La pandémie de covid-19 est réelle et tue dangereusement. Continuer de dormir dans les poches de résistance, c’est se rebeller contre sa propre vie. Ainsi, face à la catastrophe sanitaire qu’encourt la RDC, lamentablement touchée par la troisième vague de Covid-19, l’urgence pour la vaccination est de mise.

À Kisangani, ville atteinte par cette épidémie mondiale depuis Juin 2020 et principale épicentre dans la Tshopo, la campagne de vaccination anti-Covid19 a été lancée le 02 juillet dernier. Celle-ci doit bénéficier d’une adhésion massive afin de lutter de manière efficace et efficiente contre le Coronavirus, un fléau sanitaire mondial sans précédent.

Futur Mengandelo est l’un des jeunes leaders de la Tshopo. Depuis plus d’une décennie, il est acteur du changement de comportement dans les communautés. Très volontier pour accompagner la lutte contre la covid-19, ce jeune leader, 35 ans révolus, s’est fait vacciné à Kisangani.

En prenant sa première dose d’AstraZeneca, le Manager de l’ONG GAJ-REPORTER et membre de la Task force communication, Mengandelo a donc prouvé de son sens d’engagement communautaire prêchant d’exemple comme tout acteur de la première ligne.

« Je n’ai pas hésité de me rendre au centre covid-19, site aménagé à l’HGR Makiso/Kisangani pour recevoir ma première dose de vaccin. Je l’ai fait volontairement. » a-t-il indiqué sur Kis24.info

Et de témoigner : « Nous devons changer de comportement. 24h après , je me porte bien. Si tous les jeunes faisaient comme moi, eh bien, la lutte sera efficace contre la covid-19. J’encourage donc les autres jeunes et acteurs sociaux de sa faire vacciner pour renforcer leur système immunitaire. »

Invité sur RFI, vendredi 02 Juillet, le Dr Muyembe Tamfum, coordonnateur national de la riposte contre la covid-19 en RDC, a déploré la réticence des congolais à se faire vacciner. Celle-ci est observée à Kisangani, où à 48h, moins de 100 personnes se sont fait vaccinées. En premier lieu, des acteurs de santé et les expatriés ont pris leurs doses. La population doit donc couper court aux rumeurs et aux informations erronées en rapport avec la covid-19.

Indiquons ici que la province de la Tshopo enregistre de plus en plus un nombre croissant de cas positifs. Les derniers chiffres ont indiqué qu’au moins 461 cas sont déjà notifiés. La ville de Kisangani reste l’épicentre provinciale de cette pandémie dans la Tshopo.

Rédaction

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.