Kisangani: le projet « Tufaulu Pamoja » accompagne 50 jeunes leaders enfin d’élaborer une feuille de route vers la bonne gouvernance

Les animateurs du projet TUFAULU PAMOJA ( réussir ensemble) organisent 3 jours ouvrables de réflexion autour des enjeux notamment liés aux élections qui encombrent la jeunesse Tshopolaise, soucieuse de se hisser les voiles pour participer à la gestion de la chose publique.

50 jeunes, leaders des associations se réunissent à la Procure de Kisangani depuis l’avant-midi de ce Jeudi 1er Avril jusqu’à samedi 3 Avril prochain.

Cette première journée a été riche en exposé. Les organisateurs ont expliqué aux participants l’objectif du projet TUFAULU PAMOJA.
Dans son contexte, ce projet vise l’amplification de la voix et la représentation des femmes et des jeunes dans les processus de paix et de prise des décisions et de développement à tous les niveaux en RDC.

Pour ce qui est de ces assises, il s’agit de l’élaboration d’un plan qui permettra la réalisation de ce projet. » a indiqué Demagel Gelengi, coordonnateur de ce projet dans la Tshopo.

Nous sommes dans ces assises de 3 jours, nous allons élaborer un document qui pourra nous accompagner tout au long de l’exécution de ce projet. C’est donc une planification que les vont essayer de faire. C’est comme un guide. » a-t-il poursuivi.

Étant donné que ce projet vise l’expansion de la jeunesse dans les instances de décisions, plusieurs stratégies sont et seront mises en place pour atteindre cet objectif.

Parmi ces stratégies, figurent notamment le renforcement de capacités des acteurs clés du projet dans le domaine tels que le leadership, le plaidoyer et la consolidation de la paix.

Nous allons aider les jeunes en le formant. C’est en ce sens qu’ils seront des responsables qui pourront apporter le changement que nous voulons dans ce pays. » souligne-t-il.

La contribution à l’autonomie économique grâce à l’amélioration des compétences en matière de création d’entreprise, est aussi l’une des batailles de ce projet. Pour ce faire, les acteurs clés ont opté pour la stratégie de l’identification et la saisie des opportunités de l’entrepreneuriat.

La ville de Kisangani connait une délinquance juvénile sans précédent. Les affrontements entre les jeunes ont été récurrentes au premier trimestre de l’année en cours. Ce projet va accueillir les jeunes de toute catégorie sans distinction.

Nous travaillons avec les jeunes qui sont dans plusieurs domaines. Et le projet se veut participatif. Donc, c’est tout jeune qui peut participer. Toutes tendance confondues. Il y a aussi des règles que nous devons respecter. Ce projet a des garde-fous qui nous protèges. Et qui doivent nous amener jusqu’à la réalisation de ce projet. » a clarifié Demagel Gelengi.

Notons qu’à Kisangani le projet TUFAULU PAMOJA a été lancé au mois de janvier 2021. Si aujourd’hui il réunit 50 jeunes, selon le programme, 1200 jeunes est le nombre visé en premier temps.
TUFAULU PAMOJA existe dans 8 province de la RDC à savoir : Kinshasa, Nord-Kivu, ITURI, Tshopo, Sud-Kivu, Haut-Katanga, Tanganyika et Kasaï Oriental. C’est un projet de 3 ans financé par l’ambassade de la Suède en RDC.

DavidGaston MUKENDI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.