Kamerhe à Kisangani : « Il y a pas de l’électricité, pas des routes, c’est pas normal »

Dans son meeting populaire tenu, ce mercredi, à l’esplanade de la Poste de Kisangani, Vital Kamerhe déplore haut et fort le manque criant de l’électricité dans la ville de Kisangani. À cela, s’ajoute l’état défectueux des routes et artères principales qui vont au ciel.

Pour le Pacificateur, qui dit connaître la ville paisible émergente, dans l’ancien temps, c’est anormal que Kisangani manque des infrastructures adéquates qui démontraient la belle image Boyomaise.

« Il y a pas du courant à Kisangani, c’est pas normal. Il y a pas des routes, c’est pas normal », a-t-il regretté, devant le public, peu avant, de promettre que « Nous devons avoir un programme pour vous ».

Le Mwalimu qui va séjourner à Kisangani pendant 48 heures souligne qu’il va échanger avec toutes les couches sociopolitiques afin de tirer au clair les difficultés liées au développement intégral de Kisangani et toute la province de la Tshopo.

Dans la foulée de l’événement, le président de l’UNC a indiqué avoir un plan de sortie de crise pour la paix en République Démocratique du Congo. Aussi bien patriote, Il souhaite que Bunagana soit libéré.

Accompagné par une forte délégation, Kamerhe est arrivé à Kisangani, ce mercredi 28 septembre 2022. Une dernière étape de sa tournée dans l’Est, dans l’optique de prêcher la paix, la cohésion et l’amour. À Kisangani, il n’ a pas raté l’occasion de remercier la population pour son soutien pendant la période pénible pour lui, celle de détention à Makala. Bien plus, sa femme, Hamida Chatur, a réitéré le même mot de remerciement sur fond des ovations du public.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.