Journée des Martyrs: Destins brisés, crimes impunis, les blessures sont fraîches à Kisangani

Par devoir des mémoires, chaque le 4 janvier, journée des martyrs de l’indépendance en RDC, les autorités politico- administratives dans la Tshopo se rendent sur la place des martyrs, située à quelques mètres du rond-point du cinquantainaire, pour déposer traditionnellement des gerbes des fleurs; signe d’honorer la mémoire de ceux ayant perdu leur vie à l’avantage du pays.

Pour cette année 2022, à Kisangani, cette cérémonie a vécu avec faste, mais dans la profonde méditation.

À cette occasion, le gouverneur à l’intérim Maurice Abibu Sakapela est revenu sur l’état de cet endroit dont la présentation ne renseigne rien historiquement. Tout porte à croire que l’endroit est négligé car, habité par des malades mentaux et des buvoirs y sont érigés par la Mairie . Pour dire que la sacralité de l’endroit et son état actuel ne riment pas ensemble.

il y avait déjà un programme pour essayer d’aménager ce cite et de traduire fidèlement ce qui c’était passé ici.” a tristement déclaré le gouverneur.

Destins calcinés , crimes impunis …des souvenirs qui hantent les congolais!

C’est un souvenir du soulèvement contre les colons belges en janvier 1959 à Kinshasa (Léopoldville). Ces acteurs de la lumière ont animé des troubles qui ont marqué un pas vers l’indépendance du pays.

En 2022, Me Godefroy Mwanabwato, un avocat, penseur et homme politique congolais garde un triste souvenir des événements qui ont précédés l’alternance acquise en 2018 dernier.

Il n’y a pas q le 04 janvier 59. Il y a aussi le 05 janvier 2015 lorsque Boshab Evariste déposa un projet de loi destiné à maintenir Kabila au pouvoir. C’était le début d’un long combat qui nous emmena vers cette alternance au goût d’inachevé en 2018 (…).Le projet de Loi Boshab Evariste a été l’élément déclencheur d’un combat au cours duquel nous perdimes des vaillants militants et proches et sans lequel Kabila serait peut-être encore au pouvoir aujourd’hui…” se souvient ce penseur avant de conclure que:

Voir aujourd’hui ces mêmes caciques de l’ancien système se revenir de peau de brebis pour rejoindre l’USN est une insulte à notre noble combat lourd de sacrifices.” regrette, l’auteur du livre Les “Destins Calcinés

À re(lire): Livre : Les « Destins Calcinés », entre la résistance et le prix à payer pour une vie au Congo de Lumumba (Interview)

À Kisangani, la place des martyrs n’est pas une invention. En 1964, plusieurs personnes y ont été exécutées publiquement pour avoir venger la mort de Lumumba. Ces dernières années, plusieurs manifestations visant la réclamation et autres se font dans cet endroit. Cette place devenue significative abrite souvent les procès dont les verdicts sont souvent prononcés en faveur des victimes.

Par David Gaston

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.