Investiture de Nikomba 1 : Ce que pensent les députés Bahuma et Bomele pour le décollage de la Tshopo

Au sortir de la plénière d’investiture du Gouvernement Nikomba 1, deux députés provinciaux, approchés par Kis24.info, ont, à titre individuel, formulé des interdits pour la réussite du mandat de Madeleine Nikomba Sabangu, actuel Gouverneur de la Tshopo.

Il s’agit des députés Benjamin Franklin Bomele wa Bakemo, élu du territoire de Yahuma, et Papy Zacharie Bauma, du territoire d’Isangi . Appartenant à des groupes parlementaires différents, ces deux élus sont animés par le décollage de la province, qui a un seul chemin principal, l’exécutif provincial. Ils ont dit un grand OUI au gouvernement Nikomba, car pensent-ils que la province a besoin d’une nouvelle allure.

Pour le député Papy Zacharie Bauma, les dernières années ont été malheureuses. Il attribue la faute aux différents Gouverneurs de province qui se sont caractérisés parfois par la distance entre leurs gouvernements et l’organe délibérant. Confiant qu’un nouvel élan est encore possible, cet élu appelle la Gouverneure Nikomba à mettre chaque personne à sa place. À l’en croire, l’entourage de l’exécutif provincial a le plus souvent constitué l’échec d’un mandat.

« Je conseille à la dame Nikomba de ne pas donner trop d’intérêt, trop d’importance à l’entourage. C’est d’abord l’assemblée provinciale, puis l’exécutif provincial et en fin, notre population. C’est l’entourage qui tue toujours », a-t-il dit.

De son côté, Benjamin Franklin Bomele wa Bakemo invite Madeleine Nikomba à plus d’intérêt à l’intérieur de la province qu’à Kisangani. Se référant au prédécesseur du locateur du gouvernorat, cet élu de Yahuma affirme que rien n’a été fait dans les territoires, s’appuyant surtout sur l’enclavement «dangereux » , suite aux mauvaises infrastructures routières, dans la Tshopo.

« Cette fois, que le Gouvernement pense aux territoires. Ce qui est dangereux, les Gouverneurs pensent qu’ils sont élus pour la ville de Kisangani, or, ils doivent travailler pour toute la province, donc ses huit entités. Quand un Gouverneur se substitue à un maire de la ville et se concentrer sur Kisangani, c’est dangereux pour les territoires. Nous allons bousculer jusqu’à ce que les territoires se retrouvent », a-t-il déclaré.

L’exécutif provincial a présenté, ce jeudi 3 novembre, son programme d’action à l’assemblée provinciale. Un programme contenant huit points jugés stratégiques par le Gouverneur. Ensuite, son gouvernement a été investi, après vote à l’unanimité. 24 députés provinciaux ont dit oui à cette équipe, qui a moins de seize mois de travail pour le décollage de la Tshopo.

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.