Décès de Luca Atanasio : 1 an déjà, les hommages émouvants de Jean-Marc châtaigner

L’ambassadeur d’Italie en RDC, Luca Attanasio, 43 ans, est mort le 22 février 2021 après avoir été blessé par balles lorsque le convoi du Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM, dont le siège est à Rome) dans lequel il circulait avait été pris dans une embuscade au nord de Goma, aux abords du parc national des Virunga.

Son garde du corps italien, le carabinier Vittorio Iacovacci, et un chauffeur congolais du PAM, Mustapha Milambo, avaient aussi été tués. 1 an après, plusieurs de ses proches gardes des souvenirs pieux à l’endroit du diplomate italien. Larmes aux yeux, l’ambassadeur de l’Union européenne en poste en RDC, a rendu hommage à ce grand homme.

Les hommages de Jean-Marc châtaigner à Luca Atanasio

Il y a tout juste un an, un lundi matin, le 22 février 2021, je me trouvais à mon bureau à la Délégation de l’Union européenne à Kinshasa. Il est 10h et un responsable du parc des Virunga m’appelle pour me prévenir que tu as été victime d’une attaque au secteur des Trois Antennes près de Goma.

Il me dit que tu es encore vivant. Les écogardes de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature ICCN viennent de te récupérer gravement blessé et te conduisent à l’hôpital. J’apprends aussi par le même appel que ton garde du corps, le carabinier Vittorio Iacovacci et ton chauffeur congolais du Programme Alimentaire Mondial, Mustapha Milambo ont été tués.

Luca, mon ami, je me rappelle de ces moments de folie qui ont suivi, chaque minute, chaque seconde passant, avec mes plus proches collaboratrices, mon assistante Virginie, ma conseillère politique Daphné. Tant que nous avions l’espoir de te savoir vivant. Les multiples coups de téléphone à la Présidence de la République, aux ambassades de Belgique et d’Italie, au Consul honoraire de Belgique à Goma, à ton épouse Zakia, à mon épouse pour qu’elle rassure et soutienne Zakia, à un ami qui pourrait organiser ta prise en charge médicale et ton vol d’évacuation sanitaire dès que ton état serait stabilisé. Toutes ces énergies incroyables mobilisées pour te sauver.

Et puis finalement apprendre l’atroce nouvelle. Ton décès alors que tu arrivais à l’hôpital. Tu avais perdu trop de sang. Je me rappelle le déchirement qui nous a tous pétrifié à ce moment-là. Les larmes. L’émotion de te savoir parti à jamais. Le souvenir des extraordinaires moments passés ensemble, de ton amour d’une tendresse infinie pour Zakia et tes trois fabuleuses petites filles, de ton large sourire et ta profonde gentillesse. Ces belles photos que je partage où on te voit affectueusement prendre mon bras à Bukavu, votre présence avec Zakia à un dîner de célébration de mon mariage.

Cher Luca, tu fus un très grand ambassadeur d’Italie en RDC

Arrivé à un moment politique difficile, où ton prédécesseur avait été déclaré persona non grata par le précédent régime, chargé d’affaires en pied pendant tes deux premières années, tu avais finalement présenté tes Lettres de Créances en même temps que moi au Président Félix Tshisekedi à l’automne 2019. Nous nous étions engagés ensemble dans un beau projet commun de déménagement immobilier, avec la Suède, la Norvège et l’Agence Française de Développement, qui devrait se concrétiser à la fin de cette année et que tu ne verras donc pas. Avec Zakia, tu t’étais totalement impliqué dans des projets caritatifs pour les orphelins de Kinshasa nous faisant partager à chaque fois votre enthousiasme.

Luca, Vittorio, Mustapha, je ne pense pas pouvoir jamais pardonner à ceux qui ont si atrocement volé vos vies. Certains de vos agresseurs ont été arrêtés en début d’année. J’espère que les derniers complices seront attrapés à leur tour et qu’une justice exemplaire vous sera rendu.

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.