Beni: l’ASADHO salue la suspension des Directeurs des écoles ayant foulés au pied la gratuité de l’enseignement

Depuis son accession au pouvoir, le chef de l’État a fait de l’éducation de la jeunesse l’une des priorité de son programme quinquennale à la magistrature suprême, d’où la nécessité d’une décision de sa part, sur l’application des dispositions relatives à la gratuité de l’enseignement de base sur toute l’étendue du territoire nationale.

Cette décision pourtant saluée par la majorité de la population congolaise, a connu cependant des pas de tortues dans certaines régions et certains établissements, qui y en fait douter l’effectivité.

Face à ces actes et tentatives de non respect constatées dans certains établissements, les autorités scolaires estiment impérieux des mesures drastiques afin de pouvoir décourager ces actes qui freine l’essor de l’éducation de la population congolaise, à travers la gratuité de l’enseignement.

C’est le cas notamment de la décision des autorités de la Sous-division de Beni et le Chef de Division de la Province Éducationnelle, de suspendre certains Directeurs des écoles Primaires pour avoir fait payé aux écoliers des frais scolaires, cela en violations des dispositions contenues dans l’arrêté Nº01/247/CAB/GP-NK/2020 du 25 novembre 2020 du Gouverneur de Province portant fixation des frais scolaires pour l’année 2020, dont l’Association Africaine des Défenses de Droit de l’Homme exprime sa satisfaction dans son récent communiqué de presse.

« L’ASADHO tout en saluant la suspension de certains Chefs d’établissement suspectés dans cette pratique, exhorte les autorités scolaires de les mettre à la disposition de la justice pour qu’une fois incriminés, répondent de leurs actes, ainsi être condamnés au remboursement de ces frais indûment perçus aux parents » souligne cet organe de défense des droits humains.

Elle rappelle par ailleurs, que c’est depuis le début de l’année scolaire 2020-2021 qu’elle avait alerté les autorités sur la « violation » par certains Directeurs d’écoles, de la constitution à son article 43 ainsi que l’arrêté du Gouverneur de Province portant fixation des frais scolaires en Province du Nord-Kivu.

Gratius WANDJA

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.