ESU : Lihau et les étudiants de Kisangani passent au crible l’actuelle administration et ses perspectives en RDC

Le Ministre de la Fonction Publique, Jean-Pierre Lihau, a échangé, ce samedi 16 juillet, avec les étudiants de l’Université de Kisangani, de l’ISC/Kisangani et de l’IFA Yangambi, dans l’amphithéâtre de l’UNIKIS, les après-midi. Au menu de leurs échanges, l’état actuel de l’administration publique et ses perspectives en RDC.

Devant les étudiants, le Ministre a passé en revue la situation actuelle de son secteur. Pour lui, sa présence devant les Universitaires avait pour objectif d’associer les étudiants aux efforts qui sont en train d’être déployés, en ce qui concerne le redressement de l’administration publique dans notre pays.

Pendant son exposé, le vice-premier ministre a annoncé le rajeunissement dans les services de l’État. Pour lui, l’étudiant, en tant que futur responsable du pays, doit s’approprier des réformes structurelles, et avoir toutes les informations nécessaires pour crystaliser ou réformer à nouveau le système.

« La question de la retraite est centrale. J’ai démontré ce qui se fait actuellement pour améliorer le système et valoriser les retraites mais aussi pour que la fluidification de la retraite puisse ouvrir la voie au rajeunissement. Le rajeunissement n’était pas une option pour nous mai c’est un devoir », a-t-il confié à Kis24.info

Alors qu’en RDC, le recrutement dans les services publics passent souvent inaperçu aux yeux des compatriotes, Jean-Pierre Lihau compte remodeler l’ordre établi par les détracteurs.

« Il faut donner la chance à tous les jeunes de la République, c’est-à-dire, nous allons rajeunir de manière compétitive. Donc il n’y a plus à donner le privilège aux enfants des hauts responsables », a-t-il signifié.

Par ailleurs, le Ministre a promis revenir dans les soixante jours qui viennent pour expliquer, avec des matériels et supports normatifs à l’appui, pour une grande conférence débat.

Au sortir, les étudiants se sont dits satisfaits des explications claires autour de l’actuelle administration publique. Pour eux, les attentes sont multiples et veulent voir la pays avancé dans les perspectives de développement intégral qui passe par une administration publique efficace. Ce qui a permis le VPM Lihau de se livrer, comme dans ses habitudes, au jeu des questions-réponses afin de clarifier plusieurs aspects qui entrent dans la perspective des réformes administratives. À l’occasion, les étudiants ont présenté plusieurs difficultés rencontrées au sein de leurs établissements notamment les manques d’auditoires, pas des matériels informatiques, etc. Lihau a promis d’être le porte-voix auprès du gouvernement central.

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.