Arrivée de Kamerhe à Kisangani: L’UNC Maurice Mopunga lance un message «bienveillant»

En tournée de paix depuis plus d’une semaine dans la région orientale, Est de la RDC, Vital Kamerhe arrive finalement ce mardi 27 septembre 2022, dans la ville paisible de Kisangani, chef-lieu de la Tshopo, pour sa toute première fois, depuis qu’il est de retour aux affaires après un long feuilleton judiciaire qualifié de « vide » par ses militants.

Après l’étape de Kindu, au Maniema, du Nord et Sud-Kivu, l’ancien directeur de cabinet du président de la République viendra prêcher la paix ce mardi 27 septembre 2022. À l’occasion, son parti et ses bases s’activent ardemment. Des messages de mobilisation, une série des caravanes, et autres moyens sont mis en place pour réserver un accueil délirant à Vital Kamerhe.

D’après Me Maurice Mopunga, coordonnateur national de l’UNC, chargé de la mobilisation et propagande dans la partie grande Orientale, qui s’est confié à Kis24.info, Vital Kamerhe arrive dans une province stratégique pour prêcher l’amour et remettre un peu la paix dans l’ensemble de la partie Est.

« Il va communier avec la population Boyomaise. Un meeting aura lieu à l’espace de la Poste. Il va dévoiler le plan de la paix que lui estime pour la République Démocratique du Congo et surtout la partie de l’Est. Il connaît les problèmes qui gangrènent notre province de la Tshopo. Nous osons croire qu’en passant par ici, il pourra trouver des solutions par rapport à ces problèmes », a indiqué Maurice Mopunga.

D’après toujours lui, l’agenda du président de l’UNC sera dévoilé ce même mardi. Cependant, Kamerhe pourra rencontrer quelques couches de la population de Kisangani et les autorités locales.

Dans la foulée, Mopunga appelle la population de Kisangani de se mobiliser comme un seul homme afin de montrer à Vital Kamerhe que Kisangani est derrière sa vision pour la paix et l’unité du Congo.

« Je demande la population de Kisangani de venir écouter le message de la paix apporté par Vital Kamerhe et aussi de se mobiliser parceque là on doit lui remercier parceque en travers l’UNC, il a promis beaucoup pour la Tshopo. Nous devons lui montrer l’amour », a-t-il ajouté.

Et de marteler : « Nous demandons aux jeunes de ne pas être manipulés par des gens à mal de positionnement. Nous, les jeunes, nous devons montrer que nous devenus matures. Regardons notre avenir, aujourd’hui et maintenant ».

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.