Zizanie à la Tshopo : L’exécutif Abibu et l’Assemblée provinciale fument le calumet de la paix

Après les chocs politiques, de la crise prolongée et une certaine zizanie d’opinions, l’heure est de tourner les yeux vers une même direction et de parler un même langage afin de relever ensemble les défis attendus pour l’émergence de la Tshopo, la plus grande province régressée à son triste sort. Dans un échange des vœux du gouvernement provincial pour le nouvel an 2022, tenu samedi 05 février, dans l’esplanade de la piscine de la Bralima, les parties très souvent en couteaux tirés ont accepté de fumer le calumet de la paix.

Dans cette circonstance, l’occasion a fait bien évidemment le larron. Deux discours magistraux dignes de ce nom ont été tour à tour prononcés par le gouverneur ai Abibu Sakapela et le président de l’assemblée provinciale Gilbert Bokungu, devant une assistance costaud composée des chefs d’entreprises étatiques, des autorités politico-administratives, des administrateurs des territoires, des membres de la société civile pour ne citer que ceux-là.

« Chassons la haine, fuyons la rancoeur et l’injure facile. Reconnaissons le mérite des uns et des autres (…) », avait interpellé Abibu Sakapela, dans son speech, peu après avoir affirmé que l’année achevée 2021a été au cœur des tumultes et de la crise politique. L’actuel exécutif intérimaire de la Tshopo a, à cet effet, remercié tous les services notamment politiques et les couches sociales pour leur conseil et propositions afin de sortir de l’auberge et rimer vers développement de la Tshopo.

Pour sa part, main sur le cœur, Gilbert Bokungu a demandé « Pardon » aux peuples Tshopolais pour les télescopages politiques qui ont émaillé la province dans cette législature. Selon lui, certes, a-t-il reconnu, depuis le début, la pirogue avait tendance à chavirer. L’heure a donc sonné.

« Il est temps de regarder dans la même direction, parler un même langage et améliorer la Tshopo par des actions à impact visible », a-t-il argué.

« Il nous faut maintenant ramener la province de la Tshopo à son titre troisième de la RDC », a haussé Gilbert Bokungu, tout en remerciant le gouverneur ai Abibu Sakapela pour son sens d’engagement et de contribution au développement de la Tshopo.

Il sied d’indiquer qu’au cours de cette cérémonie marquant officiellement la fin de l’année 2021 dans la Tshopo, quelques grands auditeurs de la RTNC dont l’honorable Faustin Toengaho ont eu des diplômes d’honneur. L’ambiance conviviale sur fond des bons plateaux-repas et de la musique douce a clôturé cet échange des vœux.

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.