Linafoot D2/zone Est A : FC Dynamique vs FC Ouragan à l’affiche ce mercredi, un match des adversaires qui s’ignorent

Le Fc Dynamique, un club évoluant à Kisangani, et le Fc Ouragan, venu du Haut-Uele, s’affrontent, pour la première fois de l’histoire, ce mercredi 09 février 2022 à 15h, au terrain de l’Athénée, dans la ville de Kisangani.

Ce match arrive au moment où les deux équipes sont passées par une longue période, d’environ 70 jours, sans livrer aucun match officiel. Cependant, chacune d’entre elles veut entamer cette période de la plus belle manière afin, pour le Fc Dynamique, de garder la première place du classement, et pour le Fc Ouragan, d’éviter la dernière place, au mieux, avancer d’une place sur le classement provisoire.

Alexis Abilishi, entraîneur principal du FC Ouragan, confiant et positif, affirme qu’il est venu faire un bon match. N’ayant pas suffisamment d’informations sur son adversaire, ce coach qui connait bien Kisangani et son football, grâce à son expérience, il ne voit aucune impossibilité devant lui.

« Dynamique c’est une grande équipe, surtout stable avec un grand manager, je sais qu’il a battu les grandes équipes de la Grande Orientale mais nous allons essayer avec nos stratégies, contourner son jeu et là où il va commettre l’erreur, c’est là que nous allons lui faire du mal », a-t-il indiqué.

De son côté, Rovin Bolamba, entraîneur principal du FC Dynamique se base encore sur son fatidique principe de chaque match : « Toujours respecter l’adversaire, c’est notre principe. il n’y a pas de petits matchs, nous allons l’affronter avec le même mental qu’avant ».

Si Ouragan comptera aussi sur les erreurs de Dynamique, le coach Rovin Bolamba reconnaît aussi que son équipe est loin de sa grande forme. « On ne peut pas carrément dire qu’on est en super forme.», a-t-il fait savoir. Cependant son équipe ne se laissera pas emportée par la tempête.

« Quand un vent violent s’annonce,… il faut évacuer la population. Parfois les toitures, les maisons s’envolent donc il faut avoir une maison solide, bien battue…pour supporter la tempête. », a-t-il ajouté.

Si dans les travées, Ouragan sera dépourvu de son public, car inconnu jusqu’à présent aux yeux de Boyomais, il profitera du soutien des publics adversaires de Dynamique pour un encouragement spontané. L’équipe de Dynamique, elle, n’a plus rien à prouvé aux yeux de Boyomais car avant l’interruption du championnat, elle était sur une note de 3 matches, 3 victoires, 0 but encaissé et 3 buts marqués.

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.