Beni : S’échappant aux bombardements, une combattante ADF arrêtée dans une patrouille des FARDC

Les forces armées de la RDC confirment l’arrestation d’une combattante ADF en secteur de Rwenzori, territoire de BENI au Nord-Kivu.

La présumée ADF, nommée Zazrad Zerad Saidi, de nationalité Tanzanienne a été arrêtée le 14 février 2022, par les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans la localité Apehutu, dans le groupement Malambo, dans le secteur de Rwenzori, territoire de Beni.

D’après le porte-parole des opérations Sokola 1, capitaine Antony Mwalushayi, la combattante ADF a fui le bombardement des FARDC entre le confluent Semuliki et Nzelube. Elle a été maîtrisée par des militaires en patrouille dans cette partie du secteur de Rwenzori.

« Arrestation hier 14 février de madame ZAZRAD Zerad Saïdi, terroriste ADF/MTM Tanzanienne.
Arrêtée par les FARDC lors des patrouilles dans la localité APEHUTU,dans le groupement MALAMBO dans le secteur de Ruwenzori. Selon sa première déclaration,elle a pris fuite lors de bombardements des FARDC entre le confluent SEMULIKI et NZELUBE » peut-on lire dans un message partagé par le porte-parole des opérations Sokola 1, Antony Mwalushayi.

Il affirme que les services de renseignements continuent à interroger la présumée combattante ADF.

« Son exploitation est en cours pour des amples renseignements » a-t-il ajouté.

Peu avant à cette arrestation, un autre terroriste de nationalité Kenyanne a été arrêté le 28 janvier 2022 par les FARDC en territoire de Beni, selon le général de brigade, Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu. Salim Mohammed Rachid, qui était aussi recherché au Kenya, facilité aux rebelles Adf de  » relayer leurs vidéos  » dans les réseaux sociaux.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.