Week-end sanglant à Beni : Plus de 20 personnes tuées dans une nouvelle attaque des ADF

Après une brève accalmie, les rebelles étrangers des ADF ont refait surface, à Beni, une région tourmentée par les massacres en série. Ce samedi, les habitants de Beni passent un week-end sanglant sur fond de désolation et tristesse. Les ADF ont tué plus de 20 personnes dans à Beu-Manyama, près de Mamove, dans la nuit du vendredi à ce samedi 28 mai 2022.

Selon le porte-parole de l’armée,le capitaine Antony Mwalushayi, les ADF ont tué plus d’une dizaine de citoyens à la manchette avant que les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC ) ne soient alertées

« C’était aux alentours de 4 heure du matin que nous avons entendu des coups de balles, à notre arrivée ,c’était déjà un peu tard parce que l’ennemie avait déjà tué par machette une dizaine de nos concitoyens.C’est au moment où il fuyait ,il a tiré que ces tirs ont alertés les forces armées », a-t-il indiqué.

À lui d’ajouter que les FARDC ont réussi à tuer sept ADF et arrêté un autre en vie et deux armes de guerre de type AK47.

Le capitaine Antony Mwalushayi a fait savoir que les troupes seront renforcées pour que la partie ouest soit protégés. Il a par la suite lancé un appel de soutien de la population à son armée.

« La population doit être calme,doit être derrière son armée.De comprendre que l’ennemie commet des actions pour nous diviser avec la population.Nous sommes là pour vous protéger,vous devez nous faire confiance », supplie-t-il.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.