UNIKIS: Décès du célèbre biochimiste JWB Tchatchambe (Bref Parcours)

Malade depuis plusieurs jours, le Professeur Tchatchambe wa Bandol’an Jacques, père de dix enfants et doué en biochimie, vient de tirer sa révérence à 73 ans, ce dimanche 20 novembre, à son domicile.

Bref Parcours

Biochimiste depuis plusieurs années, Tchatchambe est né à Yangambi, le 24 septembre 1949. Expert en biochimie clinique, il a fait ses humanités à l’Institut Lisanga, ancien Collège Protestant de Kisangani. Licencié en Biochimie en 1977, il est resté au service de l’université de Kisangani, jusqu’à y devenir Docteur en thèse en 2011. Il est devenu très célèbre suite à ses travaux sur l’empoisonnement alimentaire à l’Arsenic à Kisangani et ses environs.

Celui qu’on appelait JWB TCHATCHAMBE a occupé plusieurs fonctions dont : Chef de section de Laboratoire de biologie médicale à l’ISTM Kisangani ; Secrétaire du département de biologie moléculaire chargé de recherche ; Secrétaire académique facultaire
Vice doyen chargé de l’enseignement aï ; Chef de département de biologie moléculaire aï ; Secrétaire du département de chimie chargé de l’enseignement.

De son vivant, il a enseigné la biochimie, son domaine de prédilection : biochimie clinique, biochimie des maladies métaboliques, biochimie des structures subcellulaires, biochimie expérimentale, immunochimie ainsi que neurophysiologie et endocrinologie dans le département Biotechnologie.

Sans tabou, l’on pouvait l’appeler Tchatchambe, surtout ces petits-fils et petites-filles. Il est auteur et co-auteur de plus de 30 ouvrages. L’on peut lister :  »Étude de l’influence de l’exposition des feuilles à la lumière solaire sur le rendement et la qualité des tubercules d’Ipomea batatas (Patate douces), paru dans la presse de l’Université de Kisangani en 1988, ou encore  »Contribution à l’étude de la composition chimique de deux légumes feuilles, Bahraavia diffusa L. et Physalis angulata L., récolté à Kisangani » paru en 1990 dans la Presse de l’université de Kisangani.

Sa thèse a porté sur les  »Cendres Alimentaires et lutte contre l’empoisonnement alimentaire à l’Arsenic à Kisangani et ses environs en RDC », sous la direction du Professeur Docteur Shadrack N’SIMBA-LUBAKI. Il a également animé et co-aimé plusieurs conférences au pays à l’extérieur.

C’est le deuxième décès qui touche le corps professoral de l’Université de Kisangani, à l’espace de deux semaines. Vendredi dernier, l’UNIKIS a enterré le Professeur Émérite Pierre Kalala Nkudi.

Toute la rédaction de Kis24.info se joint à sa famille et salue la vie d’un homme qui a sauvé plusieurs vies.
Paix profonde à son âme !

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

  1. Bonjour
    Vraiment, moi, personnellement suis toujours flatté de vos publications et reportages,

    Votre contact WhatsApp, nous sera utile pour vous contacter en cas de besoins

  2. C’est un grand biochimiste qu’on vient de perdre, mon professeur et mon papa qui m’as toujours traité gratuitement quand j’étais malade vraiment je t’oublierai jamais prof. Tchatchambe.

  3. Fameux parcours d’une légende de l’université de Kisangani particulièrement de la faculté des sciences considérée aujourd’hui comme la meilleure faculté de l’Afrique centrale. Paix profonde et nos sincères condoléances à la grande famille TCHATCHAMBE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.