« UKUMBUSHO, 2021 »: Une 1ère édition hors pair projetée en marge des victimes des atrocités épouvantables de six jours à Kisangani

Du 05 au 10 juin 2021, la ville de Kisangani va tristement commémorer le vingt-unième anniversaire de la guerre des 6 jours à Kisangani. Pour cette fois, les jeunes leaders de la Tshopo veulent faire autrement. Dans leurs actifs, ils viennent de former une synergie au tour de différents événements de haute portée qui pourraient avoir lieu en juin prochain.

Avec la marque « UKUMBUSHO » en swahili, qui veut dire « Souvenirs ou se Rappel« , ceux-ci vont, à sa première édition, appliquer des manières hors pair pour pleurer les siens. Des messes d’action de grâce, des fortes déclarations, des actions pour obtenir justuce et autres événements clés seront organisés.

D’après Me Blaise Monduka, l’un des organisateurs, ces événements de triste mémoire vont connaître la participation de toutes les Boyomaises et les Boyomais, dans le souci d’initier des activités de grande envergure visant non seulement à pleurer les siens mais aussi à réfléchir sur des causes nobles d’intérêt commun en faveur des victimes.

Visions de UKUMBUSHO

UKUMBUSHO oriente ses visions à deux volets :

  • Commémorer ces événements malheureux et consoler la ville de Kisangani en organisant chaque année au mois de juin, durant la semaine qui cadre avec les dates dont ces événements malheureux se sont déroulés, une série d’activités culturelles commémoratives dénommées UKUMBUSHO (en swahili, l’une des langues parlées dans la ville de Kisangani);
  • Faire en sorte que les victimes de la guerre des 6 jours et la ville de Kisangani puissent obtenir justice et réparation.

Pour ce faire, les organisateurs mobilisent tout le monde de s’approprier les dites actions.

« Où que vous soyez dans le monde, et que vous voulez contribuer pour la réussite de cette initiative, Voici des contacts pour participer à cette campagne :

La guerre des « six jours » est une succession d’affrontements meurtriers entre les armées ougandaise et rwandaise qui a eu lieu à Kisangani en République démocratique du Congo pendant six jours soit du lundi 5 au samedi 10 juin 2000.

Ces affrontements causèrent environ 1 000 morts et au moins 3 000 blessés dont la majorité dans la population civile. L’événement est nommé « Guerre des Six Jours » car il a duré six jours mais aussi parce qu’il a duré du 5 au 10 juin comme la guerre des Six Jours entre Israël et la Ligue arabe en 1967.

Kisangani avait déjà subi des affrontements entre les troupes Rwandaises et Ougandaises en 1999 et le 5 mai 2000, mais les affrontements de juin 2000 furent les plus meurtriers et ont sérieusement sinistré une grande partie de la ville de Kisangani avec plus 6 600 obus tirés.

Les tragiques événements des guerres sanglantes qu’a subies la ville ont plongé sa population dans la crise économique, dans la pauvreté, dans le sous-développement et dans le manque des opportunités.

RÉDACTION

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.