Tshopo: voici les 4 revendications des médecins non primés et non salariés adressées à Sama Lukonde

En grève depuis plusieurs jours, les médecins non salariés et non primés de la Tshopo ne reculent pas. L’accent reste accentué jusqu’à l’obtention des réponses favorables aux désidératas de ce derniers qui veulent un alignement à la prime de risque professionnelle et l’accélération du dossier sur les irrégularités entachant les listings globaux de paie des médecins Congolais.

Dans un mémorandum adressé mardi 03 août 2021 au chef du gouvernement congolais Jean-Michel Sama Lukonde, dont une copie a été lue à la presse devant le gouvernorat de la Tshopo, le collectif des médecins non primés et non salariés de la Tshopo, montent une fois de plus au créneau et articulent leurs revendications à 4 points.

  1. La réintégration du collectif des médecins non primés et non salariés aux assises d’alignement de la prime professionnelle :

Dans cette rubrique, ces prestataires de santé regrettent qu’il y ai une « exclusion volontaire et délibérée » du collectif national des médecins non primés et non salariés dans les travaux de la commission chargée d’aligner les médecins à la prime de risque, en travers un arrêté interministériel.

« De peur que les médecins non primés retournent dans la rue cette semaine, nous vous prions de résoudre ce problème par les moyens qui sont les vôtres. » préviennent-ils.

  1. Le problème de remplacement de tous les cas fictifs et des irrégularités selon le contrôle de l’ordre des médecins effectué sur toute l’étendue de la RDC:

Évaluant le processus de l’alignement des médecins à la prime, ceux-ci ont noté qu’après plusieurs jours de dénonciation, un travail de vérification a été initié par les services de l’inspection générale à la santé et le secrétariat général à la santé exigeant un contrôle minutieux enfin de dénicher des malfrats. À leur grande surprise, notent-ils, le rapport final dudit contrôle n’a pas encore été débattu au ministère de la santé.

« C’est ainsi que le collectif provincial des médecins non primés et non salariés de la Tshopo demande avec une dernière énergie au chef du gouvernement de s’impliquer personnellement pour que le remplacement ait lieu dès cette semaine courante évitant ainsi notre retour dans la rue. » peut-on lire dans leur mémorandum.

  1. L’amorçage des travaux pour l’alignement du 4eme trimestre 2021 et une éventuelle revue à la hausse du nombre des médecins à aligner :

Les médecins notent que dans la crainte que le dernier médecin non primé ne perçoive sa prime qu’en 2028, alors que le fichier Bibwa devait s’épuiser au mois d’avril 2021, tout retard dans l’alignement se fait au détriment des conditions sociales des médecins non primés.

En outre, en vue de résorber les nombres des médecins restant dans le fichier Bibwa et de calmer la grogne des médecins non primés, ces derniers demandent également une revue à la hausse de 800 à 1500 médecins par trimestre, « d’où l’implication du premier ministre Sama Lukonde. »

  1. La résolution du dossier des médecins omis du fichier Bibwa et ceux nouvellement affectés:

Cette résolution, estiment les médecins, au ministre sectoriel de s’y atteler.
Dans la foulée, les revendiquants promettre d’entreprendre la rue une fois le gain de cause n’est obtenu.

Serge SINDANI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.