Tshopo : Voici ce que pense Guy-Rami Lonia du gouvernement Nikomba 1(Interview)

Le Gouvernement NIKOMBA étant déjà connu, plusieurs leaders d’opinions émettent leurs avis. Le récent est celui de Guy-Rami Lonia, qui parle des failles lors de la désignation des animateurs de cette équipe à une interview de kis24.info

Depuis le pays de l’oncle Sam où il séjourne, M Lonia soulève deux éléments dans son analyse qui caractérise la composition de l’équipe gouvernementale de la Tshopo. Manipulation et imprévisibilité, voilà donc ce qu’il estime comme faille dans la désignation de ces ministres. Lonia n’a pas cité ceux qui ont été favorisées, toutefois, il interroge l’histoire et avance ses explications.

« Nous saluons la nouvelle équipe dirigeante mais vu l’importance des petits détails , il relève de cette composition un certain nombre de faille d’où je suppose , provient d’un côté de la manipulation et de l’autre de l’imprevisibilité de son auteur.
Il s’avère impérieux de noter une subjectivité à grande échelle au sommet de l’institution provinciale. Lorsque nous parlons de faille , nous orientons notre pensée droitement aux irrégularités constatées sur la désignation des animateurs politico-administratifs.
Remontons à la période où la Tshopo sombrait dans l’inaptitude d’envol avec des institutions cacochymes ; derrière cet enchevêtrement certains élus étaient pointé du doigt. » a-t-il renseigné à Kis24

Madeilene Nikomba a formé un gouvernement dans lequel la jeunesse occupe plusieurs place. C’est en conformité de la promesse faite devant les élus provinciaux pendant la campagne, au mois de mai dernier. La jeunesse est une force, croient plusieurs, mais, pour Lonia, le cas de la Tshopo restera inchangé. Pour lui, les chances de réussite sont en dessous de la moyenne.

« …D’autant plus que nous assisterons aux mêmes maux décriés vu que le germe d’apprentissage, d’amateurisme et de manipulation bat son plein dans la gestion de la province cette fois-ci orchestré par les jeunes élus. Nous avions été témoins lorsque certains de nos frères étaient payé pour s’attaquer à nos papas pour une cause mal comprise mais qui prend réellement corps au sein de la nouvelle équipe dite Jeune. Ces indicateurs me poussent à s’interroger si vraiment Tshopo eko bonga na nko vu que ces pratiques n’ont jamais été exécuter par ces vieux accusé à tort. » regrette Guy-Rami Lonia.

Dans son équipe, Madeilene Nikomba a nommé dix Ministres dont trois femmes et ±80 % des jeunes. ce, après environ trois mois des longues attentes depuis son investiture. La Gouverneure Madeleine a hérité d’une province déchirée par la mauvaise Gouvernance, en témoignent des lamentations des députés provinciaux. Et même dans la fonction publique, l’on peut le constater.

Ce Jeudi 3 Novembre, Madeleine Nikomba et Paulin Lendongolia avec les ministres seront investis par l’assemblée provinciale de la Tshopo ce, après approbation du programme gouvernemental.

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.