Tshopo / Vidéo virale sur les attaques contre les Notables : Madeleine Nikomba n’est engagée ni de près ni de loin (Mise au point)

Depuis le 25 mai 2022, une vidéo devenue virale fait fortuitement le tour de la toile Boyomaise jusqu’à susciter un vif tollé dans les réseaux sociaux voire des foras WhatsApp de la Tshopo sont agités et des réactions vont dans tous les sens.

Ladite vidéo virale présente certains jeunes qui s’attaquent volontairement sans discernement à quelques notables, au motif du soutien à la sénatrice Madeleine Nikomba, candidate à l’élection du gouverneur du 6 mai 2022. Méfiez-vous en. Madeleine Nikomba n’est engagée ni de près ni de loin dans cette activité médiatique.

Dans une communication officielle de la cellule de communication de Madeleine Nikomba, dont une copie est parvenue à Kis24.info, ses proches apportent une lumière à l’opinion locale, provinciale, nationale et dissipent tout malentendu.

La cellule de communication de Madeleine Nikomba, candidate Gouverneur apporte des précisions suivantes et note plutôt que :

  1. Étant à Kinshasa pour la poursuite de ses activités parlementaires, la sénatrice Madeleine Nikomba Sabangu n’est engagé ni de près ni de loin par cette vidéo. Elle n’a participé ni en amont moins encore en aval dans sa conception.
  2. Condamne avec la dernière énergie cet acte qui frise le manque de respect envers les aînés et parents qui, depuis leurs fleurs d’âges ont servi la Tshopo, ancienne grande orientale démembrée.
  3. La sénatrice Madeleine Nikomba pétrie des valeurs démocratiques, ne peut en aucun cas s’aligner dans une démarche pareille qui n’honore pas la Tshopo. Par conséquent, elle exprime ses profonds regrets pour ce manquement grave et par l’occasion présente ses excuses les plus sincères aux notables ainsi pointés dans cette vidéo.
  4. La sénatrice Madeleine Nikomba invite par ailleurs tous ceux qui la soutienne de près ou de loin, d’user de la probité morale, la tolérance et le respect mutuel, gage de la cohésion sociale. Elle appelle tous, à se désolidariser des antivaleurs et à prôner l’unité des communautés, des filles et fils de la Tshopo et de ceux qui ont choisi la Tshopo comme seconde province.
  5. Enfin, la sénatrice Madeleine Nikomba Sabangu appelle toute la population de la Tshopo au calme en attendant le verdict du conseil d’État car c’est la Tshopo et la famille politique Union sacrée qui aura gagné.

Que vives la province de la Tshopo, que vive l’harmonie et le vivre ensemble !

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.