Tshopo : Sama Lukonde visite l’usine des maisons préfabriquées et fait le tour d’horizon de sa mission

Sur demande de la gouverneure de la Tshopo, Madeleine Nikomba, le Chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde, a fini sa mission dans la Tshopo par la visite, ce mardi 06 septembre 2022 de l’usine des maisons préfabriquées, à la commune de Kisangani, au quartier Kilanga, à 9 kilomètres du centre-ville, avant d’arriver à l’aéroport, en vue de prendre son vol de retour sur Kinshasa.

Le Premier Ministre est passé par-là pour voir comment organiser la réfection de cette Usine. Gérée par l’Agence congolaise des Grands Travaux, cette entreprise est restée fermée depuis 2014. Il faut absolument en relancer les travaux.

Avant de prendre son avion à l’aéroport de Bangoka, le Premier Ministre a fait l’état des lieux des travaux de réhabilitation de l’aérogare de cet aéroport national.D’après le commandant provincial de l’aéroport, Godard Wamba Makola, ces travaux de réhabilitation qui ont été lancés en 2017 avaient connu un arrêt, pour reprendre au mois de juin 2022. Ces travaux peuvent prendre fin dans 4 mois.

Ainsi, face à la presse, le Chef du Gouvernement a fait le point sur l’objectif de sa mission dans la Tshopo en ces termes :

« Le message que je voudrais annoncer ici, à la population de la Tshopo, c’est leur dire merci pour l’accueil qu’ils ont réservé, non seulement à moi-même, mais aussi à toute la délégation, qui m’a accompagné dans.le cadre de la mission. J’avais déjà annoncé les étapes. C’était faire vraiment un état des lieux de la province qui s’était effectué dimanche avec un contact populaire, puis des réunions, le conseil de sécurité, et par la suite, des visites importantes dans le cadre de l’énergie et du sport avec la visite du stade. Et, nous avons été jusqu’à Yangambi pour ce lancement de la Pré-Cop 27. Je pense que je me suis exprimé là-dessus sur, non seulement la mission qui nous a été donnée par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo sur la question de l’environnement et le fait que nous sommes pays solution », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Aujourd’hui, jour de clôture de notre mission ici, c’était les rencontres avec les forces vives. Nous avons pu être, non seulement avec les députés nationaux, mais aussi les députés provinciaux. Nous avons rencontré la société civile, et les chefs coutumiers. C’était important que nous puissions échanger avec toutes ces couches, la FEC également, pour comprendre un peu les problèmes de la province et y apporter des solutions. Nous avons terminé avec des visites, notamment celle de l’usine de fabrication des panneaux pour les maisons préfabriquées, projet qu’il faut encourager. Et par la suite, ici, cet aéroport qui, vous le savez, a été inauguré en 1974, mais qui est en train d’être complètement rénové, refait, pour non seulement permettre d’avoir un aéroport international qui répond aux normes, mais surtout aider cette population, dans le cadre des voies de communication, à joindre les autres provinces du pays ».

« Je suis satisfait du point de vue du programme que nous avions. Nous nous rendons compte effectivement qu’il y a beaucoup de travail. Nous sommes venus avec une forte équipe du Gouvernement avec des sectoriels. C’était justement pour appréhender ces problèmes et nous assurer que nous puissions atteindre les objectifs en termes d’attentes de la province. Un des problèmes cruciaux qui avait été posé, c’était la situation de la route RN4, qui relie la province ici de la Tshopo à celle de l’Ituri. Et là aussi, avec le Ministre d’État, ministre des ITPR, on a pu faire une descente pour s’assurer d’abord que dans le cadre des contrats qui ont été signés, les travaux puissent démarrer le plus rapidement possible. Parce que, c’est aussi une grande attente. Donc, nous voici arrivés vraiment à la fin de cette mission. Nous souhaitons bonne chance à toutes les équipes que nous avons rencontrées ici dans la suite du travail. Pour notre part, nous allons continuer à mener les actions que nous devons mener dans le cadre des engagements que nous avons pris, particulièrement sur le programme des 145 territoires, qui débute incessamment », a poursuivi en substance le le premier des warriors.

Avec la cellule de la Primature

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.