Tshopo/recensement des agents de l’État: le député Papy Bauma contre le modus operandi de Yollande Ebongo

Le ministère de la Fonction Publique a entamé le recensement biométrique des fonctionnaires et agents de l’État. Le go à été lancé à Kisangani, province de la Tshopo, depuis le mercredi 03 février. Lancé par Yollande Ebondo, ministre de tutelle, son « modus operandi » ne rencontre pas la volonté de l’honorable Papy Zacharie Bauma, élu de la circonscription du territoire de Isangi. Il l’a fait savoir, dans une interview accordée à la presse Boyomaise ce lundi 08 février.

Le député provincial Zacharie Bauma est le 1er à sortir de son silence. D’après lui, dans cette opération, les fonctionnaires vivant à l’intérieur de la Tshopo sont « mésestimés. » Seule la ville de Kisangani mieux les grandes agglomérations sont prioritaires.

 »C’est comme si le recensement se faisait seulement pour les agents de Kisangani. Alors que dire des fonctionnaires qui sont à l’intérieur ?  » s’interroge-t-il.

En RDC, la Fonction Publique est majoritairement composée de personnes âgées. Nombreuses d’entre-elles sont impayées. Pendant que tout se déroule uniquement à Kisangani, les routes raliant cette ville à d’autres territoires de la Tshopo sont en état de délabrement.

Inquiet, cet élu d’Isangi se questionne sur le moyen que possède les agents de l’État dans son territoire pour atteindre Kisangani. D’une part les routes impraticables, d’autre part sans salaire et en âge avancé, les fonctionnaires se déplaceront « difficilement. »

C’est ce qui explique quelques propositions de ce député provincial notamment : « la suspension de ce recensement ou le déploiement des recenseurs à l’intérieur de province. »

 » On devrait amener ces recenseurs au niveau des territoires pour rencontrer chaque fonctionnerais au travail et ça permettra à l’état de connaître l’effectif réel de se agents » suggère-t-il.

Ces travaux, qui vont se poursuivre dans les 26 provinces du pays interviennent pendant que le gouvernement Ilunga ILUNKAMBA est réputé démissionnaire. À ce sujet, Zacharie Bauma promet ses efforts pour l’annulation de ces travaux qu’il considère aussi comme opération trompe-oeil pour un positionnement politique.

‘On a réduit leurs compétences. Le moment ici on devrait suspendre le recensement… » poursuit-il.

Le recensement est effectué par la Cellule de Mise en Œuvre de la Réforme et de l’Administration Publique (CEMRAP). Chaque enregistrement est conditionné par une pièces d’identité, pièces scolaires, actes d’engagement ou d’admission sous statut, notification de l’acte, actes de promotion, commission d’affectation et conseil national de l’ordre des médecins, pour les médecins. Après, chaque recensé aura une carte bleue imprimée à Kinshasa. Cette opération permettra à l’Etat de maîtrise les effectifs réels des agents de carrière au sein de la fonction publique et par ricochet de la maîtrise de la masse salariale dans chaque province.

DavidGaston MUKENDI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.