Tshopo : Proposé par AFIA MAMA, l’avant-projet de loi luttant contre les violences sexuelles validé

Enfin, après deux jours d’intenses travaux préparatoires, l’avant-projet d’édit fixant les modalités pratiques de lutte contre les violences basées sur le genre et la promotion de droit d’accès à la justice a été validé vendredi 11 février 2022 par les parties prenantes à l’issue d’un atelier de suivi et de plaidoyer organisé par l’ASBL Afia Mama, une organisation qui milite pour le bien-être de la femme en République Démocratique du Congo.

En effet, ledit projet de loi initié par l’ONG AFIA MAMA porte sur plusieurs dispositions notamment la protection des droits de la femme, de la jeune fille, de la parité homme – femme, de la protection des personnes vulnérables conformément à la constitution, et s’applique dans les domaines politique, administratif, économique, social, culturel judiciaire et sécuritaire en province de la Tshopo.

Toutes les dispositions prises dans ce présent projet de loi auront pour objectif :

  • l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard de la femme, de la jeune fille, des personnes vivant avec Handicap, des peuples autochtones et des personnes vulnérables ainsi que la protection et la promotion de leurs droits ;
  • la protection contre les violences faites à la femme dans la vie publique et dans la vie privée ;
  • La parité homme – femme et l’accès à la justice.

Pour Madame Anny Modi, Directrice exécutive nationale de cette ONG, le processus de cet édit a commencé depuis bien longtemps par la mise en œuvre des activités avec l’accompagnement du gouvernement provincial à travers le ministère du genre, et ce, après les différents constats faits dans 3 territoires de la province de la Tshopo. Il s’agit d’Ubundu, Basoko et Yahuma.

Cependant, a-t-elle confié à https://www.kis24.info

, les difficultés ont été énormes sur terrain. « Dans l’exercice de la mise en œuvre de nos activités, nous avons été buté à plusieurs défis d’ordre structurel, légal et sur le plan des infrastructures. C’est ce qui a fait que nous puissions nous approcher auprès des autorités compétentes pour pouvoir amorcer le processus qui devrait aboutir à un instrument juridique provincial qui devra adapté aux besoins pour mieux protéger cette population et surtout faciliter l’accès à la justice au niveau de la province », a signifié Anny Modi.

De son côté, le président de l’Assemblée provinciale, Gilbert Bokungu qui accueilli cet avant-projet de loi avec joie, a remercié Afia Mama pour cette initiative.

« Nous tenons à féliciter notre partenaire Afia Mama pour avoir réfléchi qu’une base juridique soit établi dans la province de la Tshopo pour sécuriser pratiquement les femmes afin que la question liée aux violences basées sur le genre soit sécurisée », a-t-il dit.

Après débat et réflexions, l’assistance a proposé que les termes de cet édit changent. Au lieu de parler de projet de d’édit, elle a souhaité que ça porte la mention « de proposition d’édit » pour que ça soit directement collée à un honorable député parmis ceux dans la salle. Chose faite, la proposition d’édit a été remis à l’honorable Masikini, ancien président de l’assemblée provinciale et élu de la circonscription de Basoko.

Notons que cette proposition de loi porte 29 articles. Afia Mama se porte garant pour sa vulgarisation une fois promulguée par l’assemblée provinciale.

Nicole ETETE

Journaliste Reporter et Editrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.