Tshopo/Projet VLF: 5 Organisations de Défense des Droits de la Femme bénéficient de l’appuie du centre Carter

Les représentants de 19 Organisations dont 5 de la Tshopo, qui luttent pour les droits des femmes venus des différentes provinces congolaises prennent part à un atelier d’orientation des activités dans le cadre des projets innovants du programme Voix et leadership féminin (VLF).

Cette activité de 5 jours soit du Mardi 26 au Samedi 30 octobre 2021 est organisée à Kisangani, dans la salle Gradi-Jeunes. L’objectif est notamment d’échanger avec les organisations bénéficiaires des projets innovants sur les attentes des tous les financements des projets innovants. Selon les partenaires, «l’innovation» dans les projets reste la préoccupation principale.

D’après Marie Josée Ntshaykolo, coordonnatrice du programme VLF, qui est en mission à Kisangani dans cette même optique, les critères de sélection de ces organisations étaient entre autres :

  • être une organisation au niveau de la base ,
  • avoir un projet innovant c.a.d. toute solution nouvelle où une approche améliorée qui peut corriger les gaps qui persistent enfin d’avoir un meilleur résultat,
  • un projet qui propose ce qu’on a pas l’habitude de faire tout le temps,

En ce qui concerne la province de Tshopo où le projet voix et leadership des femmes est mis en œuvre par l’ONG Congo en Images, 5 autres organisations notamment AFPDV, BDD, ONG Lisungi, RJELVG et Secours Juridiques, Psychologique et sanitaire des femmes viennent de bénéficier aussi du financement de centre Carter dans le cadre de la deuxième phase des projets innovants.

Pour sa part, Me Rachelle Kabamba, coordinatrice du réseau des juristes engagés dans la lutte contre les violences basées sur le genre (RJLVG) s’est dit satisfaite de voir le projet de son organisation être retenu par les partenaires et rassure son implication pour la mise en œuvre dudit projet au niveau de la base.

Le centre Carter bénéficiant de l’appuie financier des affaires mondiales du Canada vient de mettre à la disposition de ces 19 associations retenues à travers les provinces de la RDC, une enveloppe globale estimée 160 milles dollars américains.

Nicole ETETE

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.