Tshopo : Nikomba victime des actes ignobles, la DYNAFEC tape d’un poing sur la table et exige des sanctions

“ Ignominie, opprobre” , des mots employés par la Dynamique des Femmes Candidates( DYNAFEC/Tshopo), pour condamner la vidéo devenue virale sur la toile et dans différents forums de discussion Tshopolais. Dans cette vidéo inhumaine, ces jeunes présentent un chien portant le nom de la Sénatrice Madeleine Nikomba et son colistier dans la course au Gouvernorat, Paulin Lendongolia.

Dans une note d’indignation, publiée ce dimanche 5 juin, dont KIS24 détient une copie, la Coordonnatrice Provinciale de la DYNAFEC, Eugénie Wandandi, soulève le manque de respect à l’endroit de la Sénatrice. Elle estime également que “ le combat politique n’est pas synonyme de manquer du respect à ton adversaire. celui qui insulte la mère de son ami insulte sa propre mère ”.

Kis24.info vous propose l’intégralité de la note d’indignation de la DYNAFEC/Tshopo

« Depuis hier samedi 4 juin, il circule sur la toile une vidéo dans laquelle l’on voit des personnes, visiblement jeunes, prétendant parler au nom de la population de la Tshopo, avec en avant plan un chien (ou une chienne) portant une étiquette frappée au nom de la Sénatrice Madeleine NIKOMBA. Au delà du fait que ces personnes n’ont ni mandat ni qualité pour parler au nom de la population de la Tshopo, elles tiennent des propos injurieux, dégradants à l’endroit de la Sénatrice Madeleine, après l’avoir identifié à une chienne.
Cette opprobre Jetée sur la Femme de la Tshopo est une de trop et nous, femmes politiques de ladite province ne sommes pas prêtes à cautionner une telle ignominie.
C’est pourquoi nous dénonçons de la manière la plus ferme cet acte peu réfléchi frisant l’irrespect de la part de ses auteurs, et demandons aux autorités compétentes de se saisir du dossier pour sanctionner ces prétendus patriotes et leur exiger de réparer le préjudice causé non seulement à la Sénatrice Madeleine mais par ricochet à toutes les femmes de la Tshopo et même du monde »

Pour rappel, la sénatrice Madeleine Nikomba a été définitivement proclamée gouverneur de la Tshopo par le conseil d’État après un feuilleton judiciaire. Une décision non digérée jusqu’à présent par le camps de Tony Kapalata.

Redaction

One thought on “Tshopo : Nikomba victime des actes ignobles, la DYNAFEC tape d’un poing sur la table et exige des sanctions

  1. Seuls ceux qui se reconnaissent pro Tony Kapalata sans mandat ni pouvoir mais par fanatisme et propriétaires exclusifs de la Tshopo peuvent faire un acte pareil prouvant un degré d’immaturité élevée et manque des bonnes mœurs et bonnes moralités …
    Nous sommes tous congolais alors que le pouvoir ne nous divise pas ou nos appartenances ethniques ou tribales car cela relèverait de la discrimination violant ainsi le principe constitutionnel de la non discrimination et de l’égalité de tous les citoyens congolais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.