Tshopo : Mise en place d’un plan stratégique pour la participation égalitaire des femmes à tous les niveaux

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet TUFAULU PAMOJA (Réussir ensemble), financé par l’ambassade de Suède via CAFOD et la CEJP, il s’est tenu à Kisangani, du mercredi au jeudi 21 avril 2022, un atelier de renforcement des capacités des membres du mouvement Rien Sans les Femmes (RSLF), sur le fonctionnement du mouvement social et la mobilisation des ressources.

A l’issue de ces assises de deux jours, 23 participants dont 17 femmes sont arrivés à produire le plan stratégique de mobilisation des ressources dans l’optique d’améliorer la participation égalitaire des femmes et des filles dans les instances de prise des décisions à tous les niveaux et dans tous les domaines en province de la Tshopo.

Selon Mme Claudine BELA, point focal du mouvement Rien Sans les Femmes dans la Tshopo, cet outil de travail renferme 5 axes à savoir :

  • Appropriation de la vision par l’ensemble de membres de la structure (RSLF) ;
  • Cotisation des membres ou mobilisation locale ;
  • Cadre de travail et appui institutionnel ;
  • Apport du gouvernement congolais ;
  • Appui des partenaires financiers.

À l’en croire, pour chaque axe, les participantes étaient appelées à identifier les stratégies, les activités, les responsables ainsi que les périodes y afférentes.

Dans cette même perspective, une déclaration a été lue devant la presse, déclaration relative à l’insécurité qui plane ces jours dans ville de Kisangani, ce qui constitue un facteur susceptible à entraver le bon déroulement de ce plan stratégique de mobilisation des ressources.

Par ailleurs, bien d’autres activités sont projetées par le mouvement Rien Sans les Femmes dans les jours avenir, afin de promouvoir ce plan stratégique.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.