Tshopo : Le député Justin Masitaki appelle à l’appropriation du programme de développement à la base

Depuis Kinshasa où ils séjournent pour des séances de travail avec les autorités du pays, les élus provinciaux de la Tshopo ont valablement représenté la plus grande province congolaise, confrontée aux multiples défis de son émergence.

Sur la liste, le député provincial coopté du territoire de Basoko, Justin MASITAKI MOLANGI et ses collègues furent présents aux assises récemment présidées par le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi.

Se confiant à Kis24.info, ce lundi 21 mars 2022, l’élu de Basoko, un territoire situé à 285 km de Kisangani, en aval du fleuve Congo, a rappellé la bonne volonté du gouvernement congolais via le programme de développement à la base, qui visera 145 territoires de la RDC.

À lui d’insister que la communauté du terroir, les organisations non gouvernementales crédibles fonctionnant dans les entités locales respectives vont exécuter les dits projets en respectant la loi portant passation des marchés publics. Il invite également les acteurs de la société civile de s’engager pour l’avancement des travaux.

« Nous saluons ce grand programme du gouvernement central pour le développement des entités décentralisées et remercions le chef de l’État pour sa volonté, qui s’est, en suite, confié aux élus provinciaux pour travailler en étroite collaboration », se réjouit Justin Masitaki Molangi.

Pour territoire de Basoko, sa base électorale, les projets sont, selon lui, orientés dans plusieurs domaines tels que ; Agriculture, Éducation, implantation des panneaux solaires, bâtiments administratifs, santé et infrastructures routières (routes de dessertes agricoles).

Et à Basoko, a-t-il confié, les activités vont commencer à partir de mois d’août après la concertation avec les autorités de base et la société civile locale.

Par ailleurs, le programme sera financé par le gouvernement congolais et ses partenaires, la PNUD ACEF et BCCO, avec le financement de 60% tandis que les partenaires 40%, les fonds sont déjà décaissés.

Néanmoins, les élus provinciaux de chaque territoire sont appelés à s’approprier ce programme, le répandre et le surveiller en informant l’autorité sur l’arrêt des activités enfin d’éviter tout désagrément.

Le gouvernement central attend des élus provinciaux un très bon résultat enfin d’évoluer avec d’autres programmes pour l’émergence de la République Démocratique du Congo, à partir des provinces et entités décentralisées.

Augustin TSHEZA

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.