Tshopo: la division provinciale de l’EPST dotée d’un nouveau plan de communication

Afin d’éviter mieux d’éradiquer certains goulots d’étranglement dans le secteur de l’enseignement, les opérateurs éducatifs, oeuvrant dans la province de la Tshopo, disposent d’ores et déjà d’un nouvel outil capable de booster dans l’émergence ce secteur clé. Il s’agit assurément d’un nouveau plan de communication présenté et adopté ce mercredi 26 Mai au Centre Monaco de l’Université de Kisangani.

Dans son fond d’écran, ce plan révélé salvateur réserve des nouvelles expertises de communication pouvant servir les acteurs éducatifs à résoudre certains problèmes en rapport avec l’enseignement primaire, secondaire et technique. Sans lésiner, Chrispin Kalonji, président de la Task force communication provinciale, a donné les leitmotivs de ce nouveau plan.

En tant que, des spécialistes en communication, nous devrions montrer à ces opérateurs éducatifs des stratégies à utiliser pour chaque problème et aussi les actions à mener. Le plan consiste à faire voir le problème, tel qu’il se présente, et quelles sont les stratégies de communication face à ces problèmes.” a-t-il dit.

Chrispin Kalonji, indique cependant que c’est la division de l’EPST qui doit tenir à cœur ce projet car elle pourra organiser des séances avec les différents gestionnaires d’écoles qui auront surement à mettre en application ce dit plan. Pour lui, la division de l’EPST a donc une grosse part de responsabilités dans la mise en oeuvre de ce plan.

L’objectif de cette nouvelle version de communication dans le secteur de l’EPST est noble. Il vise cette fois à ce que tous les enfants aillent à l’école dans les meilleures conditions d’enseignement. Pour ce faire, le dit plan sera vulgarisé et aux opérateurs éducatifs et aux parents d’élèves en vue d’une application rigoureuse.

De son côté, Joseph Kabeya, représentant de l’inspecteur principal provincial a souligné la nécessité de recourir à toutes leurs structures de l’administration de l’EPST et les organes appelés à collaborer avec la division pour finalement parvenir à une communication efficace et à la mise en application des stratégies actuelles.

Tous, ayant adopté à l’unanimité ce nouveau plan, ont salué les innovations apportées par leurs partenaires qui sont entre autre l’UNICEF.
Ce rêve qui se veut être une réalité bénéficie de l’appui technique et financier de l’organisation des Nations-Unies pour l’enfance.

RÉDACTION

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.