Tshopo: la crise rebondit, Walle Lufungula entre le marteau et l’enclume !

Le gouverneur Walle Lufungula, « déchu” mais rétabli au terme d’une longue crise politique, est de nouveau au cœur d’une motion de censure. Celle-ci a été déposée ce lundi 12 avril et signée par 15 députés sur les 28 possibles.

Dans une correspondance adressée au président de l’Assemblée Provinciale dont une copie est exploitée par Kis24.info, ce mardi 13 avril 2021, les députés provinciaux reprochent à l’exécutif provincial de  » manquer une vision claire de développement. »

Les élus provinciaux disent « regretter » d’avoir porté leur choix sur Me Walle Lufungula. Pour eux, son incompétence plonge la population de la Tshopo dans un désespoir face à un avenir meilleur de leur province.

 »Après avoir analysé profondément la gestion de la province de la Tshopo, nous demandons pardon de tout cœur avec larme aux yeux à la population de la Tshopo d’avoir élu et investi ce gouvernement. À travers les différents moyens de contrôle initiés à l’endroit du gouverneur et certains membres du gouvernement depuis le mois de juin 2020, force nous ai donné de conclu à l’incompétence avérée du gouvernement provincial son propre programme de gouvernement ; mettant ainsi les Tshopolaises et Tshopolais dans l’incertitude d’espérer à un lendemain meilleur. » ont-ils écrit.

Ça passe ou ça casse !

Ces députés qui affirment avoir bien examiné et analysé l’état actuel de la province, soulignent un « constat malheureux. » selon eux, Me Walle Lufungula se distingue par « des actions hasardeuses, à bâton rompu, clopin-clopans et clairement prédatrice. »

Face à ce nouveau vent politique dans la Tshopo, Walle Lufungula est entre le marteau et l’enclume. Sorti d’un crépuscule qui s’assombrissait, le gouverneur de la Tshopo tentera, dans les 24 heures qui suivent, son va-tout devant 28 députés provinciaux qui composent l’organe délibérant.

Pour rappel, c’est la 2ème motion contre Walle Lufungula. Une tendance de remariage était déjà visible entre les 2 institutions qui ont longtemps vécues en amie et ennemie. Cette dernière venue de l’Assemblée Provinciale permettrait au gouvernement Walle 2 d’exercer leurs fonctions. Était-ce une main hypocrite ?

Dossier à suivre !

DavidGaston MUKENDI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.